Le club de la Nièvre est convoqué le jeudi 4 septembre au Tribunal Administratif de Dijon au sujet de sa réintégration en National 3. Mais il doit jouer ce dimanche.

« On sera fixé le jeudi 4 septembre car il n’était pas possible d’avoir une audience en référé avant cette date. » Philippe Le Metayer va encore devoir prendre son mal en patience. Mais le président de l’US Charitoise reste confiant à dix jours de son passage devant le Tribunal Administratif de Dijon.

« La conciliation du Comité Olympique National et Sportif avait été très claire sur la demande de réintégration en National 3, poursuit-il. Et puis la conciliatrice que nous avons eu est membre du Conseil d’Etat, ce qui montre que notre dossier est solide. » Le club de la Nièvre a d’ailleurs reçu l’appui de la Ligue de Bourgogne Franche-Comté qui lui a assuré dans un courrier sa réintégration en National 3 si le TA de Dijon prend cette décision.

Mais les Charitois devront cependant jouer leur match de Régional 1 prévu ce dimanche contre l’AS Quétigny puisque leur adversaire a refusé de le reporter. Et il n’est pas certain qu’Imphy-Decize, prochain adversaire de l’USC, accepte le report du match du samedi 31 août.

PARTAGER