Initialement suspendu trente ans, sanction réduite à trois ans en appel, Romain se bat pour faire éclater la vérité car il veut rejouer au football. 

« Je veux juste pouvoir rejouer au foot ! » Depuis sept mois, Romain se bat pour faire valoir ses droits et avoir la chance de refouler un terrain de football. Car le joueur amateur de football vient de connaître des moments difficiles avec une suspension initiale de… 30 ans infligée par la commission de discipline du District du Rhône ! La commission d’appel de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes a ensuite réduit cette sanction à trois ans puis, le CNOSF a suggéré aux parties une proposition de conciliation qui réduisait la suspension à neuf mois. Retour sur un dossier hors norme…

Octobre 2017, au terme d’un match de division Départemental 3, Romain va voir l’arbitre pour évoquer une rencontre mouvementée où les décisions de l’officiel n’ont pas toujours été comprises par les acteurs du match. L’officiel affirme alors que le Joueur lui a « reproché de ne pas être au niveau » et cette invective a ainsi valu à Romain un carton jaune pour contestation. Le carton rouge suivra dans la foulée, l’arbitre indiquant que le joueur l’a « fortement frappé du plat de la main et ce à trois reprises dans le dos au niveau de l’épaule ».

De trente ans à trois ans en appel !

Romain nie la violence de son geste, qu’il qualifie de « tapes ironiques au niveau de l’épaule » et au terme de l’instruction, aucun acteur du match n’a confirmé que des coups ont été portés. Saisi du dossier sur rapport de l’Arbitre, le District a décidé de suspendre Romain pour « coups à arbitre » jusqu’en 2047 !

Le 23 janvier 2018, la commission d’appel de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes étudie de nouveau le dossier. Celui-ci est complétement différent de celui livré aux membres de la commission lors de la première audience : l’arbitre avait porté plainte et celle-ci venait d’être classée sans suite pour absence d’infraction et même le certificat médical de l’Arbitre ne reconnaissait pas l’existence de coups portés sur l’officiel… Après avoir étudié toutes les pièces du dossier, et après avoir constaté que l’arbitre n’avait manifestement pas déclaré dans son rapport la stricte réalité des faits, la Commission d’appel a finalement sanctionné Romain d’une suspension de 3 ans…

Mais une suspension de trois ans semblait encore être trop lourde pour un dossier si peu fourni, où les déclarations de l’arbitre s’avéraient être sujettes à caution. Romain a donc demandé une conciliation auprès du CNOSF, dernière voie de recours. « J’ai été auditionné par Monsieur Lacabarats (Ancien Président de la Chambre civile et de la Chambre sociale à la Cour de Cassation N.D.L.R.) qui a constaté que ce dossier reposait sur des faits qui n’étaient pas prouvés et qui a estimé que la décision était disproportionnée, explique-t-il. Il a proposé à la Ligue une sanction réduite à neuf mois. Vu que ce délai était déjà quasiment purgé à la suite de la durée des différentes procédures, j’aurais pu rejouer en début de saison prochaine. Mais pour lui, ce dossier n’aurait même pas dû venir jusqu’au CNOSF. »

« Entre les mains du juge administratif ! »

Sauf que le Bureau plénier de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes a refusé la proposition de conciliation. « Je vais aller au Tribunal Administratif car je souhaite démontrer que la Ligue et le District ont fait une énorme erreur d’appréciation sur ce dossier, indique-t-il. Et qu’ils ont trop tendance à protéger les arbitres, même en cas de rapports mensongers comme celui-ci. » En cas de réponse favorable, les instances ne pourront cette fois que se plier au jugement.

« Ceci est extrêmement frustrant pour le joueur, explique Maître Charles Bringand, l’Avocat de Romain. Ce dossier ne repose sur rien et le bon sens aurait voulu qu’un joueur irréprochable pendant 25 ans soit sanctionné d’une manière beaucoup plus clémente, surtout pas n’avoir fait preuve que d’ironie envers un arbitre… Désormais, le dossier est entre les mains du juge administratif et nous espérons, à terme, démontrer toute l’injustice de cette affaire. » Reste qu’entre temps, Romain demeure suspendu de toutes activités en lien avec le football jusqu’en 2020…

PARTAGER