De nombreux clubs sont touchés par la pandémie de Covid-19 depuis la reprise de l’entraînement. Et ce n’est sûrement pas terminé.

Cette semaine, une bonne douzaine de matchs amicaux a été annulée. De plus en plus de clubs sont d’ailleurs touchés par la pandémie de Covid-19 dans l’Hexagone, à l’image de la réserve du Mans FC, de Marignane Gignac FC ou encore de Bourges 18. Et la plupart n’ont pas testé leurs joueurs. A quinze jours du début des compétitions, la situation devient alarmante.

Samedi 25 juillet, Bourges 18 avait affronté l’AS Moulins Foot en match de préparation (4-0). Mais un joueur du club de l’Allier a ensuite été testé positif au Covid-19. L’Agence Régionale de Santé (ARS) du Centre-Val de Loire a donc contacté les dirigeants berruyers pour les alerter. Les douze joueurs qui avaient eu des contacts avec le Moulinois avaient été placé en quatorzaine. Mais deux joueurs ont ensuite été testés positifs à leur tour. Résultat : tout le monde à l’isolement !

Comme à Plabennec ou Annecy fin juillet ou encore à Marignane Gignac et Goal FC cette semaine, la préparation est donc stoppée nette. « On va officiellement demander à la Fédération le report de notre première journée, le 22 août face au Puy, a indiqué Youcef Benghourieb, l’entraîneur du club du Cher, au Berry Républicain. Le timing serait beaucoup trop juste pour arriver prêts et il faut être certains que l’on ne fait courir aucun risque à nos adversaires. »

Mais cela ne concerne pas que les clubs nationaux puisque tous les clubs de France et de Navarre ont repris l’entraînement étant donné que la coupe de France va débuter à partir du 23 août. Et de nombreux cas risquent d’être détecté ces prochains jours comme en Alsace à Schirrhein où un joueur a été testé positif cette semaine… sauf que le président l’a appris juste à après un match amical, comme le raconte Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Si tous les clubs ne peuvent pas tester leurs joueurs, il convient d’être extrêmement prudent si un licencié présente les symptômes du Covid-19. Pour l’instant, la Fédération Française de Football n’a toujours pas donné de consignes. Et chacun fait un peu comme il le souhaite entre arrêt complet des entraînements ou seulement isolement du licencié testé positif. Même chose pour l’ouverture des vestiaires puisque certaines communes l’autorisent, d’autre pas. Vous êtes d’ailleurs très nombreux à penser que la pandémie va compromettre le début de saison comme le montre notre sondage cette semaine.

PARTAGER