Joie Saumur montée N2
La joie des Saumurois après la montée en National 2. (Photo Lisa Paquerau)

En dominant l’AS Sautron (3-0), l’Olympique Saumur a validé son ticket pour le National 2. Retour sur une soirée qui a fini bien arrosée.

Le stade des Rives du Thouet était plein en ce dernier week-end de mai ! Quand l’équipe locale joue la montée, les supporters sont au rendez-vous. De leur côté, les bénévoles présents s’activent pour organiser les différents pôles : buvette, restauration, distribution de billets …. A l’entrée des joueurs, et juste avant le coup d’envoi, le groupe de supporters, le Kop RDT commence à donner de la voix, il ne s’arrêtera plus.

Lorsque l’arbitre siffle le début du match, c’est une rencontre entre les deux extrêmes qui débute. Saumur, 1er qui a dominé et joué des coudes toute l’année, est opposé à l’AS Sautronnaise qui a vécu une année chaotique avec seulement 9 points glanés. Le début de match est assez timide, et même si Saumur a le ballon, la défense des rouges tient bon et se montre très compacte. Cette entame est surtout marquée par les arrêts de jeu : à la 18ème minute, Sautron est contraint à un changement à la suite d’une blessure. Situation qui se représente deux minutes plus tard et oblige les visiteurs à faire un second changement.

« On ne va pas faire de la langue de bois, il y a de la fierté ! »

Il faudra attendre la demi-heure de jeu pour voir l’Olympique Saumur faire sauter le verrou adverse. A la suite d’un corner mal renvoyé, le ballon traîne dans la surface et fini au fond des filets. A ce moment-là le public exalte car Saumur a un pied en National 2. A partir de cet instant, Saumur ne lâchera plus le match. Malgré quelques incursions sautronnaises, les joueurs du Maine-et-Loire maîtrisent leur match et vont définitivement se mettre à l’abri en portant le score à 3 buts à rien en seconde période et ainsi valider leur première place.

L’arbitre siffle, les joueurs de l’AS Sautron se retirent, et les scènes de liesses commencent à éclater. Les supporters gagnent la pelouse du stade pour féliciter leur héros. Parmi eux, leur entraîneur, Julien Sourice qui aura amené le club jusqu’à cet accomplissement. « On ne va pas faire de la langue de bois, il y a de la fierté, déclare-t-il. A titre personnel, j’ai du mal à ramener ça à moi car c’est tellement dans le partage, on est tellement dépendant des autres dans ce métier que le coup de chapeau va à tous ceux qui ont mis leur petite pierre. »

Une victoire et une montée de l’Olympique Saumur en National 2 que le technicien explique principalement par l’aspect humain du club. « Fier du club, des dirigeants, du staff. Il y a beaucoup de valeur humaine, il y a du partage, c’est sain ! » Un sens du dévouement qui le touche particulièrement. Il n’en oublie pas moins les bénévoles, qui, à chaque rencontre lui ont accordé du temps, à lui, et à l’équipe.

« Ce soir on va savourer, on va faire une belle troisième mi-temps »

« On a une ligne directrice au club, c’est sain, c’est familial et ça bosse, même les bénévoles. » Sur un ton reconnaissant il leur adresse ces quelques remerciements. « Ils étaient là jeudi toute la journée, aujourd’hui ils sont là aussi. Il y en a un là-bas, il s’appelle Eric et il fait les frites pendant 2 à 3 heures à chaque match. C’est plein de petites choses qui font qu’on est un club uni et il ne faut surtout pas perdre ça de vu. »

Place à la fête maintenant, dont comptent profiter les Saumurois mais surtout Julien Sourice son entraîneur. « Ce soir, on va savourer, on va faire une belle troisième mi-temps, une belle quatrième mi-temps et puis on pensera à la suite après» La fête le rattrape, mais avant de nous laisser il glisse un dernier mot sur les bénévoles du club, « on va faire une belle fête, les bénévoles le méritent », avant de disparaître emporté par la foule.

« C’était un très beau match, dans une ambiance excellente comme on aime voir le sport en général, s’est réjoui Jackie Goulet, le maire de la ville. Particulièrement le foot où c’est un peu compliqué ces derniers temps. A Saumur, ça s’est parfaitement tenu et je suis ravi. Il y avait beaucoup de monde ce soir et la fête va être belle. La deuxième chose, c’est une victoire avant tout pour le club, pour les joueurs. La dernière chose c’est évidemment un rayonnement très positif sur la ville de Saumur. »

Retrouvez toutes les photos de cette folle soirée en cliquant sur ce lien.

SHARE