Avec le vote de la LFP, Le Mans FC est pour l'instant maintenu en Ligue 2. (Photo Philippe Le Brech)

Ce mercredi après-midi, les clubs professionnels ont voté pour une Ligue 2 à 22 équipes. Ce qui met la pression sur le Comex de la FFF.

Le prochain Comité exécutif (Comex) de la Fédération Française de Football risque d’être très animé. Ce mercredi après-midi, la Ligue de Football Professionnel a en effet voté pour une Ligue 2 à 22 équipes la saison prochaine à une courte majorité (55%). Un coup de théâtre qui n’était pas vraiment attendu.

La décision de l’Assemblée générale extraordinaire de la LFP n’est pas encore totalement validée. C’est en effet le Comex de la FFF qui aura le dernier mot. Mais ce coup de tonnerre peut réellement être un danger pour Noël le Graët et les choix pris par l’instance fédérale concernant tous les autres championnats, nationaux, régionaux et départementaux. Surtout si le président de la FFF est mis en minorité au sein même de son comité exécutif.

Cela serait en effet une autoroute pour les dizaines de clubs qui ont déposés des recours contre la FFF. Car il serait alors simple de s’appuyer sur le fait que les clubs n’ont pas été consultés, comme c’est le cas pour les clubs professionnels. Mais c’est une autre histoire.

Une Ligue 2 à 22 équipes, sans descentes donc, permettrait de sauver Le Puy Foot 43 et l’AS Béziers en National. Mais ça ne réglerait pas le problème du barrage d’accession en L2 que veut absolument jouer l’US Boulogne Côte d’Opale, troisième de National.

PARTAGER