Il apparaît de plus en plus probable que les directives concernant l’interdiction des vestiaires collectifs pourrait être prolongée.

Ce mardi, le premier Ministre Jean Castex a donné les dernières évolutions des consignes concernant la pandémie de Covid-19. « La situation s’est dégradée au cours des derniers jours » a-t-il déclaré solennellement. Le pensionnaire de Matignon a d’ailleurs confirmé que « la prolongation jusqu’au 30 octobre de l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes ». ce qui est donc valable pour tous les stades de football.

Mais il a précisé que « des dérogations préfectorales resteront possibles, après vérification du strict respect des règles sanitaires ». Par contre, il n’a pas été question de l’interdiction d’utilisation des vestiaires collectifs ou encore des spectateurs debout comme c’est le cas depuis le décret du 10 juillet. Ce qui pas sans poser de gros problèmes pour les clubs amateurs.

Une reprise sans saveur ?

Mais la tendance n’est pas très bonne. « Je ne vois pas comment le Gouvernement pourrait autoriser les vestiaires avec ce qu’il passe depuis quelques jours » affirme un élu régional. Même si elle travaille sur le sujet, comme nous l’avions indiqué dimanche, la Fédération Française de Football n’a encore donné aucune indication.

Des tractations sont-elles en cours ? Faudra-t-il laisser le soin aux Préfets de décider suivant le profil des clubs ? En tout cas, tout le monde se pose des questions… Car une reprise sans vestiaires ni spectateurs, notamment pour les petits clubs qui jouent le tour préliminaire de la coupe de France dès le 23 août, n’aurait pas grande saveur !

PARTAGER