Photo Jérôme Bouchacourt @ Footamateur

La FFF n’a pas répondu à la conciliation du CNOSF concernant Gelson Martins. Les suspensions en temps ne seront donc pas prolongées.

Comme nous l’avions indiqué dès le 9 juin, la décision de report des suspensions en temps prise par le Comex de la FFF ne va pas pouvoir s’appliquer. Il avait en effet été décidé que « La période allant du 13 mars 2020 au 30 juin 2020 ne sera pas incluse dans la purge de toute suspension à temps, quel que soit son quantum et quelle que soit la date à laquelle elle a été prononcée ».

La FFF n’a en effet pas répondu dans les quinze jours à la proposition de conciliation du Comité National Olympique et Sportif Français dans le dossier Gelson Martins. « Dans le cadre de cette proposition, le CNOSF suggérait à la Fédération Française de Football de revenir sur sa décision de ne pas prendre en compte la période allant du 13 mars 2020 au 30 juin 2020 dans la purge de toute suspension à temps » a indiqué ce lundi soir l’AS Monaco.

La conséquence est très importante. Tous les licenciés qui avaient été sanctionnés d’une suspension en temps ont donc purgé celle-ci ces quatre derniers mois. Aucune instance ne peut prendre la décision de les prolonger avec cette conciliation du CNOSF qui fait ainsi jurisprudence pour toutes les prochaines contestations.

PARTAGER