Noël Le Graët
Noël Le Graët lors de l'assemblée fédérale. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Dans un interview à BFM Business, le président de la FFF a minimisé la présence du racisme dans le football. La polémique commence à enfler !

« Sur un match, il peut y avoir des écarts. Mais on est à moins d’un pour cent de difficulté aujourd’hui. Quand un Black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n’existe pas ou peu. » Ces propos, Noël Le Graët les a tenu ce mardi soir dans Le grand journal de l’éco sur la chaîne BFM Business en réaction au match de dimanche dernier entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille.

Depuis hier soir, ces propos du président de la Fédération Française de Football suscitent de très nombreuses réactions car le racisme dans le football existe bel et bien. « Ce qui est extraordinaire avec ce mec-là, c’est qu’il n’y a jamais de problèmes dans le football, a notamment réagi Olivier Rouyer sur le plateau de L’Equipe TV. C’est affolant, il n’y a pas de racisme, pas d’homophobie, rien du tout ! »

Auteur du documentaire Je ne suis pas un singe, qui parle du racisme dans le football, Olivier Dacourt trouve ces propos « Un peu gênant » sur Twitter. A la vue des commentaires, le sujet divise. Mais il ne faut pas le nier car les discriminations sont réellement présentes sur les terrains de football… comme dans la société dans son ensemble.

Le racisme en hausse de 25% dans le football amateur

En décembre dernier, nous avions fait un point avec la Fédération Française de Football sur les chiffres de l’Observatoire des comportements. Et nous avions noté une forte hausse des actes racistes lors de la saison 2018-2019. « On remarque une hausse des actes racistes avec 95 matchs impactés la saison dernière au lieu de 76 matchs la saison précédente » nous avait d’ailleurs expliqué Matthieu Robert, Chef de projet actions citoyennes et sociales de l’instance fédérale. Soit une hausse de 25% en tout juste un an.

Ce n’est peut-être pas très significatif par rapport au nombre de matchs joués… mais il faut tout de même remarquer que certains Districts ne remontent pas encore ces informations ou sont dans le déni comme le montrent certains dossiers de discipline qui font pschitt… faute de preuves. En février 2019, un entraîneur amateur avait été condamné pour des propos racistes devant le tribunal de Nantes.

Mais le Procureur de la République avait affirmé que « ce type d’infraction vient rarement à l’audience, même si elle est fréquente, car elle est peu dénoncée à la justice. » La FFF sait que ce sujet est sensible et elle travaille dessus. « On accorde une importance plus grande sur ces problèmes, nous confiait Pierre Samsonoff, directeur de la Ligue de Football Amateur (LFA), en décembre dernier. On va d’ailleurs travailler avec la Licra et Foot Ensemble afin de faire appel à des experts. Les instances pourront donc faire appel à ces associations sur des problèmes spécifiques. »

En conclusion, la sortie de Noël Le Graët est très ambiguë puisque le président de la Fédération Française de Football est censé connaître ces dossiers. Et il ne peux clairement pas banaliser le racisme dans le football, comme toutes les autres discriminations, comme il l’a fait ce mardi soir.

PARTAGER