Image Adobe Stock

Avec le report attendu du confinement jusqu’au 15 avril, le sentiment général est très pessimiste quant à une fin de championnat avant le 30 juin.

« Nous sommes un sport de plein air donc dès que l’on pourra rejouer, on rejouera. En mai, en juin… on rejouera ! » Dans Courrier Picard, Bruno Brongiart a annoncé catégoriquement que les championnats reprendront cette saison. Mais le président de la Ligue des Hauts-de-France avoue aussi « on rejouera, mais on ne finira pas ». La plupart de ses collègues ont le même sentiment : il sera très compliqué de terminer avant le 30 juin.

« On le sait tous mais il va falloir trancher rapidement » glisse d’ailleurs l’un d’entre-eux. Le sujet sera forcément évoqué lundi à la réunion du bureau exécutif de la Ligue du Football Amateur puis mercredi lors de la visioconférence entre Noël Le Graët, les dirigeants du football français et les présidents de Ligue et District. Le président de la Fédération Française de Football devrait rester sur sa position de ne pas vouloir de saison blanche.

Par contre, les responsables des instances régionales se retrouvent sur un point : il faudra un consensus afin que chacun applique la même règle. C’est là, que les avis divergent. Certains sont pour des accessions mais pas de relégations, avec des groupes qui seraient donc plus conséquents la saison prochaine. C’est ce qui a été adopté par le handball et le volley-ball. D’autres veulent geler les classements à l’instant T pour les montées et descentes, alors que d’autres souhaiteraient plutôt prendre le classement des matchs allers.

Tous les scénarios sont donc envisagés… à part la saison blanche. Et les discussions devraient être âpres pour essayer de trouver une solution commune. Une solution qui ne sera pas la meilleure puisqu’elle ne plaira pas à tous les acteurs du football amateur. En tout cas, la prolongation du confinement devrait faire bouger les lignes rapidement.

PARTAGER