Match football
Photo Philippe Le Brech
Bannière stages Louza

Ces derniers jours, des clubs ont organisé des matchs amicaux. Les dirigeants et éducateurs risquent de lourdes sanctions car ils sont interdits.

Vendredi, « un match d’entraînement » entre le Stade Lavallois (National/National 3) et la réserve d’Angers SCO (National 2) s’est déroulé à la plaine des jeux des Gandonnières, le centre d’entraînement du club mayennais. Sauf que c’est totalement interdit ! Mi-novembre, tous les clubs possédant un centre de formation avaient d’ailleurs été avertis par la Fédération Française de Football.

« Après échanges auprès du cabinet du Ministre des sports, nous vous informons que les matchs amicaux entre structures sont interdits pour le moment » est-il notamment indiqué dans le courriel. Et cela n’a pas changé depuis un mois. « C’est totalement irresponsable ! » nous a-t-on confié à la Ligue des Pays de la Loire et à la FFF. Mais d’autres informations font état de matchs organisés avec des équipes jeunes à plusieurs endroits de France.

« Manquement à l’éthique »

Or les dirigeants et éducateurs de tous ces clubs s’exposent à de lourdes sanctions. « Ils peuvent être suspendus pour manquement à l’éthique » nous indique-t-on du côté de la Fédération. Mais cela peut aller plus loin pour des clubs qui auraient utilisé les installations pour « un match d’entraînement » sans l’accord de leur municipalité puisque c’est non conforme au décret du 28 novembre 2020.

C’est surtout un très mauvais message envoyé aux clubs amateurs qui n’ont toujours pas le droit de s’entraîner avec contact, ce qui est autorisé pour les clubs professionnels (Angers SCO) ou considérés de haut-niveau (Stade Lavallois) et leurs équipes jeunes. Des sanctions pourraient donc être prises prochainement.

SHARE