Bannière stages Louza

Début 2017, treize nouvelles Ligues vont voir le jour, calquées sur les nouvelles régions administratives voulues par le gouvernement.

De nombreuses rumeurs circulent sur les conséquences des fusions entre les Ligues actuelles, et notamment celles des futurs championnats.

Notre rédaction a fait le point sur les prérogatives qui seront données aux futures instances avec un élu fédéral proche du dossier afin de vous apporter les informations les plus justes à tout juste un an de la mise en place de ces réformes.
 

– 24 MONTEES EN CFA2 AU LIEU DE 22

Jusqu’à présent, les 22 Ligues avaient une montée chacune en CFA2. Le passage à 13 Ligues va donc changer la donne. « Il était urgent que nous donnions aux Ligues quelles étaient les règles d’accession. Les meilleurs douzièmes ne seront désormais plus repêchés. Mais il y aura deux montées supplémentaires, c’est-à-dire 24. Il faudra être cohérent par rapport à la taille des Ligues. Il pourrait donc y avoir un barrage entre les Ligues 11 et 12 puis la treizième n’aurait qu’une seule accession. Rien n’est encore tout à fait défini. »

=> Ce qu’il faut en retenir
Pour la Corse, plus petite Ligue française, cela ne changera donc rien si ce système est confirmé. Les Ligues qui fusionnent à deux (Atlantique et Maine, Normandie et Basse-Normandie, Centre Ouest et Aquitaine, …) garderont le même nombre d’accessions en CFA2. Par contre, le cas de trois Ligues qui fusionnent sera plus problématique comme c’est le cas pour Alsace, Lorraine et Picardie. Le grand gagnant étant celle qui ne bougeront pas, à l’image de la Bretagne qui devrait se retrouver avec deux montées au lieu d’une.

– PAS DE « SUPER DH », LES LIGUES AURONT LE CHOIX

« Il appartient aux élus des futures Ligues d’organiser leurs championnats, la FFF n’imposera rien pour les championnats d’accession au CFA2. La seule préconisation qui va être faite est la réduction à trois ou quatre niveaux de Ligue. Rien n’est encore défini mais l’idée est de resserrer l’élite avec un certain pourcentage de clubs au niveau de Ligue. »

=> Ce qu’il faut en retenir
Les Ligues pourront garder deux ou trois Divisions d’Honneur si elles le désirent. Elles seront aussi maître du choix des clubs accédant. Ce qui pourrait donner des Play Off par exemple dans les Ligues trop grandes… Mais certaines pourraient à terme ne compter qu’une seule DH comme la future Ligue Pays de la Loire comme c’est déjà le cas dans les autres sports.
La préconisation de trois ou quatre niveaux régionaux aspire à une uniformisation des championnats sur toutes les Ligues. Mais aussi à limiter le nombre de clubs car certaines Ligues comptent plus de 20 groupes de championnat !
 

– LE POINT DANS LE GRAND OUEST

« La FFF ne donnera aucune obligation concernant le siège des futures Ligues. Mais il est possible que les anciennes Ligues gardent des antennes ou des centres techniques proches des territoires. Il faudra néanmoins qu’il existe une cohérence de ces territoires. »

=> Ce qu’il faut en retenir
Selon nos informations, le siège de la future Ligue Pays de la Loire (Atlantique et Maine) restera proche de Nantes. Mais le siège actuel de la Ligue Atlantique sera peut-être un peu exigu avec du personnel en plus. Quant au nouveau siège de la Ligue du Maine à Rouillon, il devrait garder des fonctions dans la nouvelle organisation.
Pour la Ligue qui va regrouper le Centre Ouest et l’Aquitaine, le siège ne devrait pas se trouver à Bordeaux. Mais les Ligues travaillent actuellement et des informations seront données dans les mois qui viennent.
 
Retrouvez un dossier complet sur la réforme territoriale le jeudi 28 janvier dans FootAmateur Le Mag, notre nouveau magazine numérique.
 

SHARE