Les licenciés pourront se déplacer à 30 kilomètres pour les entraînements

Bannière stages Louza

Ce jeudi, la FFF a informé les Ligues et Districts que des changements allaient intervenir dans les décisions sanitaires pour le sport.

A peine une semaine après avoir publié de nouveaux tableaux qui ont fait polémique, le Ministère des sports devrait une nouvelle fois modifier les décisions sanitaires pour le sport. C’est un mail de la Hotline pandémie de la Fédération Française de Football envoyé en fin d’après-midi aux Ligues et Districts qui informe de cette décision à venir. Cela concerne notamment les déplacements des licenciés pour se rendre sur leur lieu d’entraînement.

« Lorsque les activités sportives se déroulent dans un ERP, il est possible de se déplacer dans l’ensemble de son département de résidence (ou dans un périmètre de 30 km autour du domicile) pour se rendre sur le lieu de pratique de l’activité (attestation de licence à l’appui), y assurer une mission d’encadrement (professionnel ou bénévole, avec justificatif de déplacement fourni par le club) ou y accompagner ses enfants » indique ce courriel de la FFF.

Les stages pour les enfants autorisés

Si aucun changement n’est à signaler dans la pratique des majeurs, « toujours dans le respect des protocoles garantissant la distanciation et le sans contact », elle reste donc individuelle puisque les sports collectifs sont interdits. « Toutes ces précisions seront indiquées sur le tableau actualisé que le Ministère des Sports diffusera dans les prochaines heures, ce qui permettra de clarifier enfin les conditions de pratique du football dans nos clubs, et de dissuader les collectivités locales d’une éventuelle fermeture de leurs installations sportives » précise encore le courriel de la FFF.

Car depuis la sortie du décret samedi dernier, de nombreuses collectivités et même des Préfectures ont interdit l’accès aux stades de football. Ce qui a eu le don de poser de nombreuses questions au sein des instances comme c’est le cas en Nouvelle-Aquitaine ou le président Saïd Ennjimi a envoyé un courrier à la Préfète de Région concernant ce sujet. Par ailleurs, la FFF informe que « les stages vacances sont autorisés dans le strict respect des protocoles en vigueur, avec l’accord des collectivités locales » … c’est à dire « dans la limite de groupes de six personnes et dans le cadre des protocoles en vigueur garantissant l’absence de contacts entre les participants ».

Autant dire qu’il va être très compliqué pour les clubs d’organiser ces stages dans de telles conditions… mais cela montre aussi qu’on continue de nager en plein délire avec des informations qui se contredisent chaque semaine.

SHARE