Entraînement de football
Le protocole de reprise doit faire respecter les gestes barrières avec la nomination d'un Manager Covid.

Les acteurs du sport ont rencontré Emmanuel Macron ce mardi. Plusieurs mesures vont être prises dont la reprise des entraînements de jeunes.

Une réunion entre Emmanuel Macron, le Président de la République, et les acteurs du sport amateur et professionnel s’est déroulé ce mardi après-midi. Parmi les participants à cette réunion figuraient des présidents de fédérations, d’associations, des clubs sportifs professionnels, des entreprises du secteur marchand, des athlètes et des personnalités de la santé et du sport.

De nombreuses mesures ont ainsi été prises à la suite de cette réunion. Celle que beaucoup de clubs attendaient est l’autorisation d’accueillir des jeunes joueurs pour une reprise des entraînements « selon des protocoles sanitaires qui seront travaillés avec le ministère chargé des Sports et les acteurs locaux ». Ce retour des mineurs dans les associations sportives devrait être effectif au mois de décembre.

Afin d’aider les clubs amateurs qui ont perdu des licenciés depuis le début de saison, l’Etat va mettre en place une aide massive à la prise de licence sous la forme d’un « Pass’Sport » dès 2021. Cette mesure évaluée à 100 millions d’euros, doit faciliter le retour des Français dans les clubs sportifs. Elle s’adressera en priorité aux plus fragiles.

Comme ce fut le cas lors du premier confinement, l’Etat va débloquer 15 millions supplémentaires en 2021 sur le fonds d’urgence positionné à l’Agence nationale du sport pour continuer de venir en aide aux toutes petites associations (non employeuses) qui ne bénéficient pas des aides de droit commun. Pour rappel, ce fond est déjà doté de 19 millions d’euros pour 2020.

Une autre mesure peut être intéressante pour les clubs, la création de 5 000 postes de services civiques pour le sport. Des emplois seront créés dans les CROS (comité régional olympique) pour accompagner les petits clubs à se saisir des aides disponibles.

Pour les clubs qui continuent à jouer, comme en D1 féminine, en National et en D1 futsal, le Président de la République a annoncé une exonération de cotisations sociales patronales hors retraite complémentaire et une aide au paiement des cotisations égale à 20% de la masse salariale, concernant les cotisations sociales devant être payées en octobre, novembre et décembre. Cet effort de 105 millions d’euros bénéficiera aux clubs (de moins de 250 salariés) qui n’ont quasiment plus de recettes du fait des restrictions de jauges puis du huis clos.

En tout, ce sont 400 millions d’euros supplémentaires qui vont être débloqués en faveur du sport. C’est encore loin des deux milliards d’euros prévus pour la culture mais c’est tout de même une avancée intéressante.

PARTAGER