Habib Beye
Habib Beye (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

La liste des entraîneurs admis au BEPF pour la saison 2021-2022 a été officialisée par la Fédération Française de Football.

Le Red Star doit souffler. Le club de Saint-Ouen n’aura plus d’amendes à payer d’amendes la saison prochaine comme ce fut le cas depuis la nomination d’Habib Beye sur le banc en remplacement de Vincent Bordot (3 000 euros par match). L’ex-international sénégalais n’était en effet pas titulaire du Brevet d’entraîneur professionnel de football (BEPF), sésame indispensable pour être entraîneur principal sur la feuille de match à partir du National.

Le technicien audonien a en effet obtenu son BEPF lors de la session 2021-2022. Huit autres entraîneurs ont aussi été promus comme Olivier Saragaglia. Le Sedanais n’était pas concerné par les amendes de la commission fédérale des éducateurs et entraîneur de football puisqu’il a été promu avec le CSSA en début de saison dernière.

Zoumana Camara (Paris Saint-Germain), Maxence Flachez (Olympique de Marseille), Régis Le Bris (FC Lorient), David Le Frapper (FC Rousset), Benoît Tavenot (FC Metz), Alexandre Torres (ex Stade Bordelais) et Roland Vieira (Le Puy Foot 43) sont les autres techniciens admis au BEPF.

Inscrit dans cette promotion, Jean-Marie Huriez (Dijon FCO) ne fait pas partie des heureux élus. Mais il est inscrit pour 2022-2023 avec Matthieu Chalmé, Sylvain Didot, Dimitri Farbos, Thomas Fernadez, Stéphane Nado, Benoît Pedretti, Nicolas Rabuel, Jean-Marie Stéphanopoli et Grégory Vignal.

SHARE