St-Malo Joueurs
A l'US Saint-Malo, c'est une nouvelle page qui s'ouvre avec de nombreux départs et arrivées. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Alors que la saisie des licences débute seulement le 4 juin, de nombreux clubs nationaux annoncent leur recrutement. Explications.

La saison dernière, l’attaquant Fodé Guirassy avait fait faux bond à l’US Granville pour s’engager avec l’AS Béziers. « Il avait quelques problèmes à régler la semaine dernière et devait arriver dimanche en TGV à Rennes, nous avait expliqué Johan Gallon, l’ex-entraîneur normand. Et aujourd’hui, nous apprenons comme tout le monde qu’il signe à Béziers. C’est une incompréhension totale pour l’ensemble du club. »

Si cette histoire s’était déroulée au mois de juillet, il est fréquent que des joueurs qui donnent leur accord à un club change ensuite d’avis. Surtout à des plus petits niveaux. Car la saisie des licences, donc l’officialisation de contractualisation avec un club, ne débutera que le 4 juin prochain pour la saison 2021-2022. Mais alors comment les clubs qui annoncent leurs recrues font-ils pour être certain que ceux-ci ne signeront pas ailleurs dans quelques jours ?

C’est d’ailleurs le cas de l’US Saint-Malo (National 2) qui a déjà annoncé neuf recrues. « Il faut dissocier la licence et le contrat de travail, précise Fabrice Rolland, le directeur général du club breton. Si tu as signé un protocole avec le joueur, c’est une preuve d’engagement. Ensuite, il existe deux types de contrat : le contrat fédéral et le contrat club. Juridiquement, il est donc possible de poursuivre le joueur. »

Attendre que le joueur soit enregistré

C’est plus simple pour les clubs qui peuvent proposer des contrats à leurs joueurs. Mais d’autres n’ont pas cette possibilité. « On ne fait pas de contrats aux joueurs donc on n’annonce rien avant que la licence soir validée par la Ligue, souligne un technicien de National 2, qui préfère rester discret. On a déjà eu des mecs qui donnaient leur accord verbal puis qui signaient ailleurs sans nous prévenir. Donc si j’ai des recrues, j’attendrai le retour de leur licence avant de les annoncer ! »

Si les clubs nationaux annoncent leur recrutement avant l’ouverture des licences c’est qu’ils ont des gages de sécurité. Mais ce n’est le cas de tous. Tant que la période de mutation pour le football amateur n’a pas débuté, il est souvent préférable d’attendre que le joueur soit bien enregistré… mais là encore, ce n’est pas encore une assurance tout risque car un joueur prend une licence dans deux clubs avant le 15 juillet, c’est la dernière signature qui compte. Après le 15 juillet, il faut l’accord du dernier club quitté.

SHARE