Pour la deuxième fois en à peine un mois, la France va connaître un épisode caniculaire. Voici quelques conseils pour éviter le « coup de chaud ».

La deuxième période canicule de l’été arrive alors que les clubs de National 2 ou National 3 ont repris l’entraînement. Si quelques clubs peuvent adapter leurs séances avec des joueurs disponibles car ils sont sous contrat fédéral, ce n’est pas le cas de la plupart d’entre-eux avec notamment des joueurs qui travaillent la journée. Ces conseils s’adressent donc à ces joueurs amateurs.

Avec la chaleur, il convient tout d’abord de bien préparer la séance en pensant à bien s’hydrater en amont de celle-ci en buvant régulièrement de l’eau fraîche (et surtout pas de l’eau glacée). Ensuite, il est important de bien s’hydrater durant la séance, en n’attendant pas de ressentir la soif… car c’est le premier signe de déshydratation. Et il convient de ne pas attraper un « coup de chaud », c’est à dire une hyperthermie.

Attention à la déshydratation !

Les symptômes de l’hyperthermie sont une transpiration abondante, une fatigue généralisée, des vertiges, des maux de tête des nausées ou encore une respiration rapide et un rythme cardiaque qui s’accélère anormalement. Dans ce cas, il convient d’arrêter la séance et de s’installer au plus vite dans un endroit plus frais mais aussi de boire de l’eau… surtout de pas boire d’alcool ou de sodas qui favorisent la déshydratation.

Lorsqu’on s’entraîne sous la chaleur, il faut impérativement mettre des vêtements amples et clairs pour laisser évacuer la transpiration. Surtout pas de vêtements serrés. Et il est conseillé de mettre des vêtements en matière naturelle comme du coton ou du lin. Beaucoup de spécialistes recommandent aussi d’avoir des serviettes mouillées à proximité afin de pouvoir faire baisser la température corporelle lors des pauses.

Après l’entraînement, il est nécessaire de faire des étirements puis de bien s’hydrater dans les vingt minutes qui suivent l’effort… mais avec de l’eau ! Pour boire son demi bien frais avec ses coéquipiers, il faut donc attendre de s’être bien réhydrater.

PARTAGER