Quatre ans après avoir fait chuter Avoine en coupe de France, l’AS Orval s’est offert le scalp de Vierzon en coupe du Centre. Un club de District coupeur de têtes !

Éliminé au quatrième tour de la coupe de France par Bourges Foot (National 2), Vierzon FC s’était bien repris en prenant la tête du National 3 Centre Val de Loire en s’imposant à Avoine (1-0). Mais la joie a été de courte durée puisque la formation entraînée par Davy Merabti s’est cassée les dents en coupe régionale à l’AS Orval, pensionnaire de … Départemental 1 !

Pourtant les Vierzonnais avaient parfaitement débuté leur match en menant de deux buts au bout de vingt minutes de jeu. « On a eu peur après ces deux buts car ce n’est jamais évident d’être mené rapidement face à une formation qui rend quatre niveaux, explique Marc Devallières, l’entraîneur de l’ASO. Mais ça nous a redonné un peu de niaque ! Au retour des vestiaires, on est vraiment entré dans le match. »

Avoine Chinon est aussi tombé à Orval en 2015 !

Et le miracle s’est produit… Porcheron (65′) puis Thibout (75′) ont permis à l’AS orval de revenir au score (2-2) et ainsi d’accrocher la qualification aux tirs aux buts (4-3). « C’est beau de voir un vestiaire aussi radieux » a confié le coach à l’issue de cet exploit.

Mais ce n’est le premier de l’AS Orval qui a la particularité d’être un coupeur de tête dans les différentes coupes. En 2012, le club du Cher avait éliminé Bourges Foot, alors en Régional 1 (4-2 ap). Puis en 2015, c’est Avoine Chinon (National 3) qui s’était cassé les dents dans la commune voisine de Saint-Amand-Montrond au quatrième tour de la coupe de France.

« C’est beau pour un petit club comme le nôtre, souligne Adrien Pomies. Mais je pense aussi que notre petit terrain est vraiment maudit (rire). » Surtout quand arrive l’automne ! Notre-Dame d’Oé (première division) est prévenue au prochain tour…

PARTAGER