Comme annoncé ce samedi matin, le Vendée Poiré-sur-Vie Football ne repartira pas en National la saison prochaine. « Cela fait quatre ans que nous sommes à ce niveau, ce qui fait de nous un des plus vieux clubs de National ! a rappelé Patrice Cougnaud. On a souhaité faire un point avec nos partenaires pour voir si on s’engageait sur un nouveau cycle. »

Après deux saisons à jouer le maintien lors des dernières journées, la question se posait pour les dirigeants vendéens. « Deux solutions s’offraient à nous, explique le président genôt. Soit on continuait en se demandant si on pouvait aller plus haut. Mais on a appris en début de mois que la porte serait plus étroite avec seulement deux montées en Ligue 2. Le cahier des charges était aussi plus contraignant, notamment en terme d’infrastructures. Soit on repartait à minima pour jouer le maintien. Et la réponse a été négative. »

Les entraîneurs ? « On va voir ce qu’ils comptent faire ! »

Le Vendée Poiré-sur-Vie Football a privilégié la raison à la passion
Le Vendée Poiré-sur-Vie Football va donc tout simplement ne pas se réengager en National. Mais pas de révolution pour autant comme le souligne Patrice Cougnaud. « Je souhaite préciser qu’il n’y aura pas de liquidation, ni de cessation de paiement ! La SAS va clôturer sur un bilan équilibré alors que l’association va dégager un petit bénéfice. Les structures vont rester les mêmes l’an prochain. »

Alors quid des salariés (joueurs, staff technique et administratifs) ? « Ceux dont le CDD se termine au 30 juin ne seront pas reconduits. Pour les autres, on va échanger au cas par cas. » Mais le président du VPSF a tout de même clarifié la situation à propos des entraîneurs. « Oswald Tanchot a encore une année de contrat et celui de Loïc Lambert possédait une clause de prolongation en cas de maintien. On va voir avec eux ce qu’ils comptent faire. Ça va faire l’objet d’une mise à plat très rapidement. En tout cas, la dimension du staff mis en place pour le National sera sensiblement revu à la baisse. »

Une ambition sportive maintenue

Concernant les futures ambitions du club, Patrice Cougnaud s’est montré rassurant. « Aujourd’hui, on a pensé que les conditions n’étaient pas réunies pour continuer de jouer en National, il n’y a pas de honte. Et ça ne veut pas dire qu’on n’aura pas d’ambition sportive. On va repartir en CFA2 avec nos jeunes, tout en continuant notre travail de formation. On a les arguments pour continuer à avancer, maintenir le travail effectué à l’école de foot. »

Le budget va certes évoluer à la baisse mais les « 500 000 à 600 000 euros » annoncés en feront un des plus gros budgets de CFA2 la saison prochaine. « Ce sera une année de transition » conclu le président genôt. Le Vendée Poiré-sur-Vie n’est donc pas malade. Les réalités économiques ont poussé les dirigeants à revoir leur copie afin « de maintenir un club à son niveau ». Et s’il n’y aura pas trois clubs vendéens en National la saison prochaine, Patrice Cougnaud a tenu « à souhaiter un beau parcours à Luçon et aux Herbiers. »

PARTAGER