Mis à l'écart de l'équipe réserve au cours de la saison, Bernard Mottais n'est pas conserva par le Stade Lavallois. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Avec la perte du statut professionnel et donc de l’agrément du centre de formation, le Stade Lavallois va faire un grand ménage.

Comme nous l’avions indiqué après la dernière journée de championnat, le Stade Lavallois va perdre son statut professionnel ainsi que l’agrément de son centre de formation. Ce mercredi, le club mayennais a communiqué sur la situation de plusieurs éducateurs. Bernard Mottais (équipe réserve), Jean-Fabien Peslier (U19 Nationaux), Sébastien Geusselin (U17 Nationaux) et Sébastien Moncé (entraîneur des gardiens) ne se sont pas vu proposer de nouveau contrat.

« Avec la perte du statut professionnel, le Stade Lavallois a été contraint de restructurer sa formation. Ainsi, les contrats de quatre éducateurs n’ont pas été renouvelés. Une proposition de projet a été faite à Stéphane Moreau. Le centre de formation continuera de fonctionner mais avec une organisation différente. »

C’est un grand coup de balai entrepris par les dirigeants lavallois puisque la plupart des techniciens non reconduits étaient au club depuis de très longues années : Jean-Fabien Peslier n’a jamais connu d’autre club depuis sa première licence, Bernard Mottais était arrivé en 2002, Sébastien Geusselin et Sébastien Moncé en 2009. Quant au maintien de Stéphane Moreau à la tête de la formation, rien n’est acté car, selon nos informations, l’ancien Nantais serait sollicité.

Mais avec de nombreux jeunes joueurs qui vont être tentés de rejoindre le centre de formation d’un club professionnel et la recherche de techniciens, c’est un véritable chantier qui s’annonce chez les Tangos.


PARTAGER