Photo Adobe Stock
Bannière stages Louza

Ce jeudi soir, le Sénat a adopté un amendement afin d’abroger le Pass sanitaire pour les mineurs dans les clubs de sport.

A l’initiative de Michel Savin, le Sénat a adopté ce jeudi soir un amendement permettant aux mineurs de pratiquer une activité sportive au sein d’une association sportive ou d’un club sans avoir à présenter de Pass sanitaire. « C’est une mesure de bon sens pour en finir avec les règles contradictoires, notamment les règles différentes et incompréhensibles sur la pratique sportive scolaire et celle en club, explique le sénateur de l’Isère. Mais c’est également une mesure de santé publique importante. La sédentarité a explosé chez les jeunes ces derniers mois, ce n’est pas anodin. Nous devons tout mettre en œuvre pour combattre ce fléau. »

Il faut désormais que l’Assemblée nationale valide cet amendement concernant le Pass sanitaire des mineurs.

L’amendement adopté par le Sénat

« Aujourd’hui, il est incompréhensible que les adolescents puissent pratiquer une activité physique et sportive au collège ou au lycée, en EPS, ou bien lors de leurs activités réalisées avec l’UNSS (association sportive scolaire), et que les mêmes pratiques dans le cadre associatif, souvent dans les mêmes lieux, leur soit interdite s’ils ne présentent pas de Pass sanitaire.

Cet amendement est donc une mesure de bon sens qui vise à permettre aux mineurs de continuer à pratiquer une activité physique et sportive au sein d’une association sportive ou d’un club, sans avoir à présenter de pass sanitaire.

La pratique sportive est un élément majeur pour la santé publique de nos concitoyens. La crise sanitaire a profondément affecté la pratique des Français, notamment des plus jeunes. Le renforcement de la sédentarité est un véritable problème de santé publique, qu’il convient de combattre vivement.

Par ailleurs, les retours concernant les inscriptions dans les associations sportives en ce début d’année montrent que les mineurs de 12 à 18 ans se sont éloignés de la pratique, quand le retour en club des moins de 12 ans est extrêmement dynamique. »

SHARE