Privé de montée en Régional 1 après un match perdu par pénalité, le club des Pyrénées-Orientales estime avoir été lésé par sa Ligue.

Il y a un mois, jour pour, le Sporting Club Perpignan Nord battait l’US Béziers (4-2) lors d’un match à rejouer de Régional 2 Occitanie… avec une montée à l’étage supérieur au bout du suspense. Puis le club apprenait quelques jours plus tard que la Ligue lui donnait le match perdu par pénalité à la suite d’une demande d’évocation de son adversaire.

« Promu en Régional 2, on a réalisé une très belle saison qui nous a amené à la deuxième place juste derrière l’intouchable équipe réserve du FC Sète, rappelle Salim Kadrioui . Cette deuxième place nous a donné le droit d’accéder au championnat de Régional 1 et d’enchaîner une seconde montée consécutive jusqu’à ce que d’opaques commissions de la Ligue Occitanie viennent tout remettre en cause en utilisant des moyens douteux. »

« Des moyens malhonnêtes ! »

La commission des règlements et contentieux de la Ligue d’Occitanie a tout d’abord fait une erreur de date dans son procès-verbal du 3 juillet… avant de corriger celui-ci en modifiant les attendus de la sanction, sans que cette commission ne se soit de nouveau réunie. Mais l’instance régionale avait déterminé les groupes des championnats régionaux lors d’une commission datée du 1er juillet, soit deux jours avant de traiter le dossier du SC Perpignan Nord.

Et la Ligue continue de jouer avec le club des Pyrénées-Orientales. « Comment est-il possible que la commission juridique de la Ligue assure par mail que des joueurs sont autorisés à participer à la rencontre reportée avant que d’autres commissions de cette même Ligue ne viennent la contredire, si ce n’est pour piéger un club et l’empêcher par des moyens malhonnêtes d’accéder au niveau supérieur ? » s’interroge Salim Kadrioui.

Car la Ligue reproche désormais à son club ne pas connaître les règlements. « Cette remarque vient du responsable juridique de la Ligue, le même qui nous a indiqué quels joueurs on pouvait aligner lors du match à rejouer » s’insurge le dirigeant su SCPN.

Une notification qui se fait attendre

Le président perpignanais a reçu un extrait du procès-verbal de la commission d’appel la semaine dernière, avec la confirmation de la sanction. « Dans le mail de la Ligue, il est indiqué qu’on recevra la notification plus tard, indique-t-il. Mais sans cette notification, on ne peut donc pas faire appel auprès de la FFF pour l’instant. » Selon nos informations, cette notification ne serait envoyée que mardi après-midi ou mercredi.

Le fait que la Ligue fait traîner le dossier pourrait couper les voies de recours du SC Perpignan Nord et notamment un appel auprès de la FFF. Le comité directeur de la Ligue d’Occitanie se réunit en effet le 10 août pour valider définitivement les groupes des championnats… dont les calendriers ont d’ailleurs déjà été publiés !

Il ne resterait donc que le CNOSF et le Tribunal administratif pour que le club des Pyrénées-Orientales puisse faire valoir ses droits. Et quand on arrive début août, cela veut dire que le chemin est encore long ! « J’irai au bout des procédures pour mon club et dénoncer ces manigances » assure néanmoins Salim Kadrioui.

PARTAGER