André Massardier a démissionné de la présidence de son District. (Photo District de Seine-Maritime)

Alors que les clubs étaient montés au créneau fin décembre au sujet du fonctionnement du District de Seine-Maritime, André Massardier a démissionné.

Au mois de décembre, de nombreux présidents de clubs de Seine-Maritime nous avaient contacté afin de nous faire part de l’étrange fonctionnement de leur District. Ils fustigeaient notamment la non tenue de l’assemblée générale financière mais aussi l’absence de réunions physiques du comité directeur de leur instance départementale au cours de l’année 2019, avec seulement quatre consultations électroniques en janvier, juin et juillet.

« Il faut que nous arrivions à restaurer une relation de confiance entre les différents membres du comité de direction » avait alors confié André Massardier, le président du District, à nos confrères du Courrier Cauchois. Mais il n’aura pas le temps de mettre son projet en place puisqu’il a démissionné de son poste ce lundi. Il n’était même pas présent au comité directeur qui s’est déroulé ce mardi soir.

C’est Jean Liberge qui va assurer l’intérim jusqu’à la prochaine assemblée générale élective qui devrait avoir lieu au mois de septembre 2020. En attendant, les clubs de Seine-Maritime vont être réunis au mois de février pour une assemblée générale financière… celle qui n’a pas eu lieu en 2019 !

Depuis trois ans, le District de Seine-Maritime n’est pas vraiment en place puisque les trois antennes de Dieppe, du Havre et de Bois-Guillaume restent indépendantes au niveau administratif avec des décisions qui irritent les clubs, pas toujours informés. Car ceux-ci espéraient en décembre « un peu plus d’ordre dans la gouvernance et la prise de décision ».

PARTAGER