DROIT DE RÉPONSE

A la suite de notre article paru le 26 septembre dernier, dans lequel nous avions d’ailleurs repris ses propos tenus à nos confrères de La Depêche du Midi, Christian Rabaud, président de l’US Saint-Sulpice a souhaité s’expliquer sur les accusations dont son club et lui ont fait l’objet.


Monsieur Christian RABAUD, Président de l’Union sportive Saint Sulpice, conteste formellement les accusations de « sexisme » dont le club fait l’objet dans un article diffusé sur le site internet de FOOT AMATEUR le 26 septembre 2019.

Bien au contraire, le montant de la cotisation annuelle s’élève à 180 euros pour les hommes, et à 150 euros pour les femmes, et ce dans le but de favoriser la promotion et le développement du football féminin. En onze années, l’effectif de la section féminine du club de football, initialement composée de quelques joueuses, s’est considérablement étoffé, jusqu’à compter plus de 90 sportives.

S’agissant de l’utilisation des minibus, il convient de rappeler que ces véhicules sont mis à disposition par la Commune de Saint Sulpice, et non par le club, qui est uniquement en charge, par l’intermédiaire de son secrétaire général, de transmettre à la Mairie les demandes de réservation formulées par les responsables de section. Ces demandes de réservation ont été transmises à la Commune par le secrétaire général.

En ce qui concerne les équipements, ils sont livrés, pour les filles comme pour les garçons, au fur et à mesure de leur livraison par le fournisseur et en fonction des dates de commande. 

L’utilisation des terrains, et notamment du terrain d’honneur, est régie et par la Commune de Saint Sulpice, qui autorise un à trois matchs par week-end sur le terrain d’honneur, et par la réglementation fédérale. Huit des neuf derniers matchs de la section féminine ont été joués sur le terrain d’honneur.

Les vestiaires et les infrastructures du club appartiennent à la Commune, qui est responsable de leur entretien. En aucun cas, le club ne peut se voir tenu pour responsable des dysfonctionnements allégués (absence de chauffage, saleté), précision étant faite que cabines de douches individuelles sont mises à la disposition des femmes.

S’agissant particulièrement du club-house, commun à l’ensemble des sections, son nettoyage est assuré par l’ensemble des utilisateurs, femmes et hommes.

Il convient d’ajouter qu’aucune réclamation fondée sur une prétendue discrimination à l’égard des femmes n’a été formulée lors des assemblées générales du club.

L’Union sportive Saint Sulpice accueillera naturellement toutes les joueuses qui souhaitent rejoindre le club ou revenir dans le club. 

Monsieur Christian RABAUD et l’Union sportive Saint Sulpice se réservent la possibilité de poursuivre, par l’intermédiaire de leurs avocats, Maître Jean-Baptiste ALARY et Maître Antonin HUDRISIER, tous deux inscrits au Barreau d’Albi, les auteurs de propos diffamatoires et mensongers.

PARTAGER