Les joueurs du Poiré Vendée Football (en bleu) ne joueront vraisemblablement pas en National 3 la saison prochaine. (Photo Jérôme Bouchacourt)

C’est un véritable coup de tonnerre ! Trois ans après l’arrêt du National, Le Poiré-sur-Vie Vendée Football vient d’être rétrogradé de National 3 en Régional 2. Explications.

Septième du National 3 Pays de la Loire cette saison, le Poiré-sur-Vie Vendée Football ne jouera vraisemblablement plus au niveau fédéral la saison prochaine. Vendredi soir, le comité exécutif de la Fédération Française de Football a en effet décidé de prendre une rétrogradation administrative à l’encontre de l’ex-pensionnaire de National.

« Il a été décidé une mise à disposition du club à la Ligue des Pays de la Loire avec interdiction d’engagement en Régional 1 » nous explique Jean Lapeyre, le directeur général de la FFF. Ce qui veut dire que Le Poiré-sur-Vie Vendée Football devrait repartir en Régional 2… et entraînerait de fait la rétrogradation de son équipe réserve en Régional 3.

La cause de ce tremblement de terre ? Le 30 mai 2015, le club Genôt annonçait son retrait du National« Je souhaite préciser qu’il n’y aura pas de liquidation, ni de cessation de paiement car la SAS (la société anonyme à objet sportif qui gérait l’équipe fanion, N.D.L.R.) va clôturer sur un bilan équilibré » expliquait alors le président Patrice Cougnaud.

Une cascade de changements en championnat de Ligue !

Sauf que plusieurs joueurs avaient des prolongations de contrat en cas de maintien en National. Kevin Das Neves, Matthieu Pichot, Quentin Bonnet et Aristote Lusinga avaient donc choisi d’aller aux Prud’hommes pour faire valoir leur prolongation de contrat due au maintien… sur le terrain. « Nous ne sommes pas maintenus en National car nous repartons en CFA 2, avait d’ailleurs précisé Patrice Cougnaud. Il s’agit de relations privées entre un employeur et des employés. Peut-être ont-ils une vision erronée de la réalité de leur contrat ? Je ne sais pasMaintenant, chacun a la liberté de mener l’action qu’il a envie de mener. »

Sauf que si la SAS Le Poiré-sur-Vie VF a gagné en première instance, elle a par la suite été condamnée par le Cour d’Appel de Poitiers début 2018. « Au lieu de payer les indemnités, Le Poiré a choisi de liquider sa SAS et c’est l’AGS (le régime de garantie des salaires, N.D.L.R.) qui ont dû régler les indemnités aux joueurs » précise Jean Lapeyre. C’est donc le règlement de la FFF qui s’applique avec cette relégation administrative.

Joints au téléphone, les dirigeants du Poiré-sur-Vie « n’ont pas reçu de notification ni d’informations venant de la Fédération ». Cela ne devrait sûrement plus tarder… mais les conséquences sont lourdes à tous les niveaux. Car si la sanction se confirme – entre les différents recours possibles – cela sauverait le RC Fléchois en National 3, du fait de son goal average particulier positif sur l’US Chnagé (1-1, 4-1) mais aussi l’équipe réserve du vendéen Fontenay Foot en Régional 1… tout en validant la montée de l’équipe 3 du club du Sud Vendée en Régional 2 à la place de Clisson ! En tout cas, ça va faire du bruit…

PARTAGER