Les clubs de National ont les mêmes contraintes que les clubs pros... sans le statut !
Les clubs de National ont les mêmes contraintes que les clubs pros... sans le statut ! (Photo Benjamin Bénéat)

Cher Pierrot !

Nous avons lu avec attention « L’ogre et le petit poucet » sur ton blog. Et nous voulions te dire que nous n’étions pas tout à fait d’accord avec toi et notamment sur le fait que tu penses que la demi-finale entre deux clubs de National et la qualification du Vendée Herbiers Football ne soit pas « la meilleure nouvelle pour le football français ». Nous voulons te montrer que ta réflexion n’est pas bonne. Sans vouloir donner de leçon bien sûr !

Tout d’abord, nous souhaitons t’inviter à partager le quotidien d’un club de National. A part deux ou trois exceptions, TOUS s’entraînent en journée comme les professionnels. D’ailleurs les joueurs ne travaillent pas car ils sont sous contrat fédéral avec leur club… à part à Laval, le Red Star et Créteil (pour quelques jour encore) qui ont le statut professionnel. Les déplacements sont les mêmes que ceux des clubs de Ligue 1 ou Ligue 2 avec une poule unique et des matches le vendredi soir, à part le match décalé au samedi par ton employeur Canal +. Autant te dire que Concarneau ou Dunkerque ne se déplacent pas non plus à Marseille Consolat en partant le vendredi matin de bonne heure !

Quand tu écris que « cela veut dire, en comptant la Ligue 1 et la Ligue 2, que 38 clubs professionnels ont pris cette compétition par-dessus la jambe », tu oublies que le football n’est pas une science exacte. Que le RC Strasbourg a battu le Paris Saint-Germain en Ligue 1… ou encore que la Juventus a été capable d’aller planter trois buts à Bernabeu après en avoir ramassé autant à Turin par le Real Madrid. Et comment t’expliquer que cette saison, l’US Persan, club de District, a battu une National 2 au quatrième tour de la coupe de France ? Si si, c’est véridique… six niveaux d’écart !

Il faut aussi rappeler que plusieurs joueurs actuels de l’équipe de France ont joué en… National ! Ce niveau où les clubs n’ont pas le statut pro mais les mêmes contraintes qu’en Ligue 1 et Ligue 2. « Ce serait une fumisterie de dire qu’on est des amateurs » nous confiait d’ailleurs Fulvio Luzi, le président du FC Chambly, lundi soir. Pour être bien informés, certains joueurs de National touchent même des salaires plus importants que s’ils évoluaient en Ligue 2, voit même en Ligue 1 ! Si si c’est véridique…

Cette petite tribune était pour rappeler que la coupe de France est un véritable plaisir. Car cette compétition, c’est l’incertitude d’un tirage au sort… du déroulement d’un match… c’est le Football ! Et cela permettra peut-être d’envisager enfin un statut digne de ce rang pour les clubs de National 😉

PARTAGER