Le bon parcours de l'équipe de France va booster le nombre de licenciés des clubs amateurs.
Le bon parcours de l'équipe de France va booster le nombre de licenciés des clubs amateurs. (Photo FIFA.com)

La qualification de l’équipe de France pour les demi-finales de la coupe du Monde est une bonne nouvelle pour les clubs amateurs avec une hausse de licenciés en perspective.

« On va encore avoir un afflux de gamins en début de saison et ça c’est le premier effet positif. » Comme l’explique Rémi Martin, dirigeant d’un club de District des Deux-Sèvres, le parcours de l’équipe de France lors de la coupe du Monde en Russie va booster le nombre de licenciés cet été. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour les clubs amateurs car les écoles de foot devraient faire le plein. Dans certains clubs, la liste des parents avec leurs enfants portant un maillot tricolore floqué Griezman ou Pogba.

Au 9 juillet, une vingtaine de clubs comptent déjà plus de 400 licences enregistrées sur toute la France, « ce qui est plutôt très intéressant à cette période» comme nous l’ont confié plusieurs dirigeants de Ligues. Alors, il y a un véritable effet Coupe du Monde ? « Cette équipe donne envie car elle propose des valeurs comme le collectif, l’abnégation, ce qui n’a pas toujours été le cas » souligne un internaute vendéen.

15% de hausse après la coupe du Monde 1998 !

Les parcours de l’équipe de France sont toujours une vraie manne de licenciés pour les clubs comme ce fut le cas en 1998 après la victoire de Zidane and co. 240 000 pratiquants supplémentaires avaient alors été enregistrés, ce qui représentait une hausse de près de 15% ! Avant l’Euro 2016 en France, Florence Hardouin, ­numéro deux de la FFF, tablait sur une hausse « mécanique de 15 % de licenciés » en cas de « bon parcours des Bleus », comme elle l’avait expliqué au Monde.

Une victoire des tricolores en Russie n’amènerait peut-être pas autant de nouveaux licenciés – 15% de hausse représenterait 630 000 licenciés en plus – mais l’effet serait indéniable. Ce qui peut aussi poser le problème d’accueil dans les clubs. « Plus d’enfants qui arrivent, c’est aussi plus d’éducateurs à trouver ou à former, indique un président de club des Hauts-de-France. C’est déjà compliqué au quotidien, donc il faudra voir ce que la FFF propose aux clubs pour les aider sur cet afflux. » Ce qui serait en effet un autre problème…

PARTAGER