Drapeau arbitre
Photo Philippe Le Brech

Si le nombre d’arbitres nécessaire par équipe va augmenter, la FFF veut privilégier leur fidélité. Un changement à double tranchants.

Samedi 11 décembre, de nombreuses modifications réglementaires vont être proposées au vote de l’assemblée fédérale. Parmi celles-ci, un sujet très important pour des milliers de clubs : le statut de l’arbitrage. La Commission Fédérale de l’Arbitrage (CFA) a en effet décidé d’apporter de nombreux changements afin d’enrayer la chute du nombre d’arbitres. On vous détaille les grandes lignes.

Les catégories d’arbitres

La CFA a décidé d’élargir les catégories d’arbitres en passant de six à huit avec l’ajout de l’arbitre de club et de l’arbitre-assistant de club. « Ces deux derniers sont des licenciés majeurs ayant suivi une formation à l’arbitrage validée par une autorisation d’arbitrer son club. Ils ont priorité pour arbitrer des rencontres de leur club en cas d’absence d’arbitre désigné. Tout arbitre de club peut être candidat au titre d’arbitre officiel de district. »

Formation initiale et continue des arbitres

Il a été décidé de renforcer la formation initiale et continue des arbitres. « La formation initiale des arbitres est assurée, sous l’égide de l’Institut de Formation du Football (IFF) et des Instituts Régionaux de Formation du Football (IR2F), par la Fédération Française de Football. (…) Les Commissions Départementales et Régionales de l’Arbitrage doivent mettre en place une formation continue des arbitres pour assurer leur montée en compétence. »
Mais pour aller plus loin dans la formation initiale, une nouveauté est mise en place : « Des Sections Sportives à Filière Arbitrage labellisées par la F.F.F. et conventionnées par l’Éducation Nationale offrent aux lycéens entrant en seconde ou en première la possibilité d’intégrer une formation continue aménagée jusqu’en terminale. »

Couverture et démission des arbitres

Afin de privilégier la fidélité des arbitres mais aussi les clubs formateurs, la CFA fait des propositions radicales.
– Lorsqu’un arbitre ayant été licencié dans un club pendant un minimum de 5 saisons consécutives démissionne de celui-ci, ce club continue pendant une saison à le compter dans son effectif, sauf s’il cesse d’arbitrer.
– L’arbitre démissionnaire ne pourra couvrir un éventuel nouveau club qu’après un délai de quatre saisons après sa démission.
– Le prochain club de l’arbitre démissionnaire devra s’acquitter d’un droit de mutation, qui pourra en partie ou totalement être redistribué au club qui l’a amené à l’arbitrage. La Ligue fixe le montant de ce droit de mutation et les modalités de sa redistribution.
– Lorsqu’un arbitre décide d’arrêter définitivement l’arbitrage, il continuera de couvrir, pendant une saison, le dernier club dans lequel il était licencié, sous réserve d’avoir été licencié au sein de ce club lors des 10 dernières saisons avant son arrêt définitif.

Nombre d’arbitres pour les clubs participant aux compétitions officielles

La CFA a décidé de réhausser les obligations des clubs de la Ligue 1 au Départemental 1.

NiveauStatut actuelStatut à venir
Ligue 110 arbitres dont 1 arbitre féminine, dont 1 formé et reçu avant le 31 janvier de la saison en cours et 6 arbitres majeurs12 arbitres dont 1 arbitre féminine, dont 3 formés et reçus au cours des 3 saisons précédentes et dont 7 arbitres majeurs,
Ligue 28 arbitres dont 1 arbitre féminine, dont 1 formé et reçu avant le 31 janvier de la saison en cours et 5 arbitres majeurs10 arbitres dont 1 arbitre féminine, dont 3 formés et reçus au cours des 3 saisons précédentes et dont 6 arbitres majeurs
National 16 arbitres dont 3 arbitres majeurs8 arbitres dont 2 formés et reçus au cours des 3 saisons précédentes et dont 4 arbitres majeurs
National 25 arbitres dont 2 arbitres majeurs7 arbitres dont 1 formé et reçu au cours des 3 saisons précédentes et dont 3 arbitres majeurs
National 35 arbitres dont 2 arbitres majeurs6 arbitres dont 1 formé et reçu au cours des 3 saisons précédentes et dont 3 arbitres majeurs
Régional 14 arbitres dont 2 arbitres majeurs5 arbitres dont 3 arbitres majeurs
Régional 23 arbitres dont 1 arbitre majeur4 arbitres dont 2 arbitres majeurs
Régional 32 arbitres dont 1 arbitre majeur3 arbitres dont 2 arbitres majeurs
District 12 arbitres dont 1 arbitre majeur3 arbitres dont 2 arbitres majeurs, avec la possibilité d’avoir 2 arbitres de club au maximum comptant pour 1 arbitre
D1 Féminine2 arbitres dont 1 arbitre féminine3 arbitres dont 1 arbitre féminine et 1 arbitre féminine formée et reçue au cours des 3 saisons précédentes
D2 Féminine1 arbitre1 arbitre
D1 Futsal2 arbitres, dont 1 arbitre Futsal2 arbitres, dont 1 arbitre Futsal
D2 Futsal1 arbitre 1 arbitre

La Ligue peut valoriser la fonction d’arbitre de club à hauteur de 0,5 arbitre dans des conditions qu’elle fixe, pour l’ensemble de ses compétitions départementales, dans la limite de deux arbitres de club comptant pour un arbitre.

Cette valorisation n’est possible qu’à la condition que le club concerné dispose a minima d’un arbitre officiel dans son effectif.

Ces conditions peuvent être de fixer un nombre de rencontres arbitrées par saison avec une obligation d’une formation initiale adaptée et d’un recyclage toutes les trois saisons.

Un arbitre amené à l’arbitrage par un club lors de la saison N, couvrira ce club à hauteur de 2 arbitres lors de la saison N+2, dès lors qu’il arbitrera le nombre de matchs requis. L’exception prévue à l’article 34.2 ne peut être appliquée pour permettre l’application de la présente disposition.

SportEasy et Footamateur.fr sont heureux de vous avoir proposé cet article

SHARE