Le MiniMondial d’Orvault, ce sera la maxi fête en… 2022 !

Vous souhaitez que vos jeunes puissent affronter un grand club européen ? Inscrivez-vous à l'étape qualificative du 13 janvier !
A Orvault, le MiniMondial n'aura pas lieu en 2021. (Photo Jérôme Bouchacourt)
Bannière stages Louza

Le MiniMondial, grand tournoi international U11 organisé par Orvault Sport Football, a de nouveau été annulé cette année.

Vu la situation sanitaire actuelle, la difficulté de projection sur les prochains mois et les dernières prérogatives gouvernementales autour des festivals, Orvault SF a pris la décision d’annuler le MiniMondial 2021, avec grand regret pour la seconde année consécutive, malgré les différents scénarios envisagés

« Nous nous retrouverons donc en 2022, probablement à Pâques et sûrement avec un plateau U11 » explique Jean-Michel Le Coz, le président d’Orvault Sport Football, le club organisateur.

Depuis douze mois maintenant, le virus mondial aura remplacé le MiniMondial. « Qu’il nous paraît loin le temps de la petite musique de la Ligue des Champions qui résonnait au stade de Gagné et qui faisait vibrer aussi bien les grands que les petits » ajoute son créateur Sébastien Arrouët. 

« Deux générations n’auront pas pu vivre leur rêve »

« Enfiler son maillot dans le vestiaire, jouer un match contre un autre club, partager le verre de l’amitié, … Des pratiques habituelles, que nous pensions imperturbables (sauf par la météo) et qui sont aujourd’hui malmenées et rangées sur l’étagère des bons souvenirs. Nous rêvons tous de retrouver cette clameur mais contraints par la réalité actuelle, nous devons faire preuve de patience et ne pas oublier que deux générations d’enfants n’auront pu vivre leur rêve. Et c’est ce dernier point qui nous tourmente le plus… » complète le duo.

Le MiniMondial reviendra encore plus fort, toujours avec son ADN originel et ses affiches surréalistes. Étaient notamment au programme de l’édition 2020 annulée : Rezé contre la Bayern, Orvault contre Liverpool, Sautron contre le Barça ou encore St-Herblain contre Monaco.

« Notre force, c’est l’état d’esprit de nos partenaires privés et publics qui jouent tous le jeu à leur niveau et en particulier le premier d’entre eux sur le plan financier, E. Leclerc Grand Val qui a conforté, ces derniers jours, son soutien au club et son engagement fidèle. J’ai aussi une pensée toute particulière pour nos bénévoles qui eux-aussi répondent toujours présents depuis des années et attendent le prochain MiniMondial avec impatience » conclut Jean-Michel Le Coz. 

SHARE