Sous perfusion depuis plusieurs mois, le Limoges Fc doit repasser devant le Tribunal de Grande Instance mi-novembre pour connaître son avenir.

Relégué en Régional 1 cet été par la commission de contrôle des clubs de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine, Limoges FC connaît toujours des difficultés financières. Et le club de la Haute-Vienne a aussi une épée de Damoclès au-dessus de la tête avec un passage devant le tribunal de Grande Instance de Limoges le 13 novembre.

Et le problème, c’est que le club – qui vient de subir deux rétrogradations administrative en deux ans – possède toujours un très lourd passif que personne n’arrive vraiment à chiffrer. « Nous savons ce qu’il en est et il n’y aura plus d’autres mauvaises surprises au niveau des comptes, explique le président Robert Divry à nos confrères du Populaire du Centre. Je rappelle que lorsque j’ai repris la direction, en mai, je ne connaissais pas tout du passé du club. Un audit a été réalisé pour reprendre les comptes et les éclaircir. »

Sauf que malgré des restrictions budgétaires drastiques depuis quelques mois, le club qui compte presque 500 licenciés a de sérieux problèmes de trésorerie. « Nous avons réduit la masse salariale de 50 % avec de nombreux départs de joueurs lors de l’intersaison, souligne le chef d’entreprise limougeaud, président depuis le mois de mai dernier. Il nous faut encore réduire nos frais liés au fonctionnement du club. » 

D’après le quotidien de la Haute-Vienne, certains éducateurs auraient des retards de paiement. Mais Robert Divry veut croire en l’avenir du club sans passer par la case liquidation judiciaire. Mais selon certains observateurs, il aurait peut-être fallu déposer le bilan afin de repartir sur des bases saines… comme ce fut le cas en 1987 et 2003. Réponse dans quelques jours…

PARTAGER