Saint-Brévin
Le lieu du crime à Saint-Brévin ! (Photo Jérôme Bouchacourt)

La commission de discipline de la Ligue des Pays de la Loire a sanctionné de trois matchs de suspension un gardien qui est allé uriner derrière son but.

Dimanche dernier, l’AC Saint-Brévin s’est incliné contre le SC Mareuil lors de la septième journée de Régional 2 Pays de la Loire. Peu avant l’heure de jeu, alors que les visiteurs venaient de marquer (1-1), le gardien brévinois a eu une subite envie d’aller uriner. Il s’est donc exécuté juste derrière son but. Selon un témoin présent au match, l’arbitre assistant qui se trouvait du côté du but des locaux a appelé l’arbitre central. Et pour la plus grande surprise des joueurs, celui-ci a brandit un carton rouge !

« Il avait averti le capitaine qui n’a pas eu le temps de le dire à l’arbitre puisqu’il s’est précipité pour l’expulser, nous raconte un dirigeant de l’AC Saint-Brévin. En ce moment il a des problèmes de vessie. Et quand c’est sorti dans le journal local aujourd’hui, il se sentait très mal ! Mais le sanctionner de la sorte est vraiment incroyable. » Sur la feuille de match, il était indiqué « exclusion pour propos ou gestes blessants ». A noter que le capitaine de Saint-Brévin a posé une réserve technique : « pour un pipi du gardien et exclusion du gardien de but ».

Fabien Barthez et de nombreux pros ont uriné en plein match

Mais la commission de discipline de la Ligue des Pays de la Loire, réunie ce mercredi, a retenu un autre motif. Elle a en effet suspendu le gardien brévinois de trois matchs fermes pour « Comportement obscène à l’encontre d’un joueur-entraîneur-éducateur-dirigeant-public au cours match ». D’après plusieurs témoins, il n’y avait aucun spectateur derrière le but où le joueur a uriné.

Les membres de cette commission n’ont pas dû se rappeler que Fabien Barthez ne s’était pas gêné pour faire la même chose en avril 2004 lors d’un quart de finale de Coupe UEFA entre l’Olympique de Marseille et l’Inter Milan… et ce devant plus de 50 000 spectateurs ! Mais comme l’avaient rappelé nos amis de So Foot, ils sont nombreux à l’avoir fait sur un terrain. Ce n’est peut-être pas le même footbal…

SHARE