Stade FC Sète
Le stade ou évolue le FC Sète 34. (Photo Philippe Le Brech)

Selon Rolland Courbis, conseiller du président, le FC Sète 34 va contester sa rétrogradation en saisissant le CNOSF en conciliation.

Le 12 juillet, la commission d’appel de la DNCG a confirmé la rétrogradation administrative du FC Sète 34 en National 2. Mais selon RMC Sports, et son consultant Rolland Courbis, le club de l’Hérault va saisir le CNOSF en conciliation cette semaine. « On va aller jusqu’au bout pour réussir à démontrer qu’on ne mérite pas autant de sévérité, explique celui qui est aussi conseiller du président sétois sur les ondes. La masse salariale a été dépassée, donc évidemment il peut y avoir une sanction de la DNCG. »

Pour justifier cette saisine du CNOSF, il assure que « ce ne sont pas les nouveaux dirigeants qui ont fauté ». Puis il précise que « le FC Sète peut être sanctionné à cause de la gestion bordélique des derniers mois, ok. Mais de là à être rétrogradé… Non, je pense que c’est trop sévère. Tout le monde peut se tromper, on espère que ce sera rectifié dans peu de temps. Le club n’a jamais été dans un risque de faillite ».

Le FC Sète 34 n’a en effet jamais été en danger lors de ses précédents passages devant la DNCG, comme nous le rappelait un dirigeant dernièrement. Alors que s’est-il passé ces derniers mois depuis l’arrivée de la nouvelle équipe dirigeante ? C’est sûrement ce qui fera la différence dans le dossier du FC Sète 34 devant le CNOSF. En cas de conciliation positive, il faudra ensuite que le comité exécutif de la FFF l’accepte pour que le club puisse évoluer en National.

SHARE