District de Seine-Maritime
Le District de Seine-Maritime est convoité. (Capture d'écran Google)

Le District de Seine-Maritime a décidé de prendre une décision à l’encontre du Comex de la FFF avec aucune descente dans ses championnats.

C’est un coup de tonnerre dans le microcosme du football français. Le comité de direction du District de Seine-Maritime a pris une décision très forte en gelant toutes les descentes dans ses championnats. Une décision qui va complètement à l’encontre de celle prise par le Comité exécutif de la Fédération Française de Football le 16 avril dernier à la suite de l’arrêt des championnats (une montée et une descente).

« Ça prouve qu’on n’est pas toujours d’accord, nous assure une source proche du District. Le comité de direction s’est aperçu que le quotient décidé par la FFF apportait une injustice dans les décisions avec les matchs en retard dans les différents championnats. » Et donc de ne pas reléguer de clubs au niveau inférieur cette saison, au lieu d’une descente comme le préconisait la FFF.

« Le District est très bien géré ! »

Au niveau juridique, le District a le droit de prendre cette décision car il est seul gestionnaire de ses compétitions comme l’indique l’article 19 des règlements généraux de la FFF. Mais il va forcément s’attirer les foudres de l’instance fédérale qui ne restera pas sans répondre à un tel affront. Avec un levier très important : la dotation financière qui est redistribuée chaque saison dans le cadre du contrat d’objectif. Ce qui représente plusieurs centaines de milliers d’euros.

« C’est forcément un problème mais le District est très bien géré depuis plusieurs années » précise notre source. En effet, les fonds propres sont très importants avec trois sièges (Bois-Guillaume, Dieppe et Martin-Eglise) qui lui appartiennent mais aussi une trésorerie qui est proche des deux millions d’euros… ce qui devrait faire pâlir un grand nombre d’autres Districts !

Le comité de direction du District de Seine-Maritime a d’ailleurs validé que les clubs ne payeront pas d’engagements pour les championnats lors de la saison 2020-2021. Des économies qui devraient être très appréciées.

PARTAGER