Le District d’Alsace s’interroge sur une sortie de la Ligue du Grand-Est

Michel Aucourt District d'Alsace
Le communiqué de Michel Aucourt et de son comité directeur ont jeté un froid certain dans le Grand-Est. (Photo District d'Alsace)
Bannière stages Louza

A deux jours de l’assemblée générale de la Ligue du Grand-Est, le District d’Alsace a lancé un gros pavé dans la mare lors d’un communiqué.

Depuis quelques jours, l’ambiance est un peu tendue dans la Ligue du Grand-Est. La raison ? Un communiqué publié sur le site du District d’Alsace mardi. « 2021 a également vu naitre la Collectivité Européenne d’Alsace (CEA) le 1er janvier. Cette nouvelle instance qui réunit les deux conseils départementaux permet au nom Alsace de réapparaitre au premier plan. La place que vont prendre les différentes associations et collectivités vont certainement évoluer au gré des compétences de la CEA. Notre instance aura un rôle à jouer. » 

Elu avec 57,61% des voix le 11 décembre dernier, Michel Aucourt avait battu Dominique Lihrmann dont la liste s’appelait « Retrouvons notre LAFA ». Une référence à la Ligue d’Alsace de Football Association qui a fusionné en 2016 avec les Ligues de Champagne-Ardennes et de Lorraine pour devenir la Ligue du Grand-Est.

« Ne nous y trompons pas, l’avenir du District d’Alsace de Football va se jouer dans les prochaines semaines, au sein de la CEA et au sein de la LGEF, indique le communiqué du District. A l’occasion des élections du District, une grande partie d’entre vous a exprimé par son vote, un désir d’Alsace forte en dehors du Grand Est. »

Un débat juste avant l’AG élective de la Ligue

Il semble donc que l’Alsace est passé à la vitesse supérieure. « Comme nous nous y sommes engagés, nous avons créé une commission chargée d’étudier les conditions d’une sortie apaisée de la Ligue Grand Est. Elle s’attachera également à structurer et formaliser nos revendications à la LGEF. » Le football peut d’ailleurs s’appuyer sur l’actualité avec la future création de la Ligue d’Alsace de tennis qui va réunir les comités du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

« Le Premier Ministre a été assuré qu’en aucun cas, le gouvernement ne s’opposerait à la mise en place d’une ligue d’Alsace de tennis, ni n’interférerait dans les discussions pour la mise en place de celle-ci » a annoncé Antoine Ehret, chef de cabinet parlementaire du député haut-rhinois Olivier Becht, dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace. Ce qui donne quelques idées au football alsacien dont le siège se trouve au sein de celui… de la Ligue du Grand-Est !

« Ça créé de l’incertitude car ce serait un retour en arrière, nous confie un proche du dossier. Mais cela ne peut pas se faire sans une discussion avec la Ligue et les autres Districts. » Pour que l’Alsace redevienne une Ligue à part entière, il faudrait le feu vert de la Fédération Française de Football mais aussi de Matignon. Le chemin est encore long. Sauf que lancer le débat à quelques jours de l’assemblée élective de la Ligue du Grand-Est, qui a lieu samedi matin, a vraiment jeté un sacré froid !

SHARE