Le départ de Pierre Samsonoff, un coup dur pour le football amateur

AG LFA Pierre Samsonoff
Pierre Samsonoff a décidé de quitter la FFF. (Capture d'écran AG LFA)
Bannière stages Louza

Pierre Samsonoff, le directeur général de la Ligue de Football Amateur, a informé qu’il quitterait son poste le 31 mars. Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle.

« Florence Hardouin sera directrice générale de la Fédération, c’est sûr. Et si certains veulent partir, on ne peut pas les retenir. » Samedi dernier, Noël Le Graët avait été très clair lors de la conférence de presse après son élection. Et le maintien de la directrice générale de la FFF, dont le management avait été remis en cause, augure une vague de départ parmi les cadres de l’instance fédérale.

Le premier est de taille puisqu’il s’agit de Pierre Samsonoff, le directeur de la Ligue de Football Amateur. Acteur de terrain depuis de nombreuses années, le Rennais avait notamment été en première ligne au printemps dernier pour faire accepter le fonds de solidarité envers les clubs amateurs. Ce qui n’avait pas été le cas de Florence Hardouin, totalement absente sur le sujet.

Des présidents de Ligue et District déçus

« Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le football amateur, a réagi Jamel Sandjak, président de la Ligue de Paris Île-de-France et membre du comité exécutif de la FFF, dans L’Equipe. Nous avions tissé une vraie relation d’amitié. Pierre mettait de l’huile dans les rouages. Il faut tout tenter pour l’en dissuader. » Relais privilégié des présidents de Ligue et de District, Pierre Samsonoff était en effet loué pour « sa connaissance du football amateur et sa volonté de travailler avec toutes les familles du football ».

Il avait notamment travaillé sur l’écriture du projet de Noël Le Graët avant les élections. Son départ au 31 mars va donc laisser un grand vide au sein de la FFF qui n’était déjà pas à la pointe sur le football amateur, comme n’a pas manqué de le signaler notre confrère Vincent Duluc dans L’Equipe ce dimanche : « C’est bien le football amateur, et non l’équipe de France, qui devrait être une priorité nationale dans les longs mois qui viennent. »

SHARE