Stade Pierre de Coubertin, Cannes

Une conférence de presse a eu lieu ce matin à la mairie du Cannet sur le problème du stade pour recevoir l’Olympique de Marseille en coupe de France.

Mais où se jouera le match des trente-deuxièmes de finale de la coupe de France entre l’ES Cannet-Rocheville (National 3) et l’Olympique de Marseille (Ligue 1) ? Prévue le dimanche 19 décembre, cette rencontre de gala pour le club des Alpes-Maritimes n’a toujours pas de point de chute. Une conférence de presse avait d’ailleurs lieu sur le sujet en fin de matinée à la mairie du Cannet.

« Nous nous sommes rapprochés de différents clubs pour pouvoir utiliser leur stade mais la participation financière qui est demandée est particulièrement lourde, explique Michèle Tabarot, députée des Alpes-Maritimes. Par exemple, c’est 80 000 euros pour aller jouer à Nice. Vous imaginez le coût financier pour un petit club comme le nôtre. » L’ancienne Maire du Cannet (1995-2017) est pleinement impliquée dans la galère que vit actuellement le pensionnaire de National 3.

Les supporters marseillais, le problème ?

« On s’est retourné vers l’Olympique de Marseille, même si on n’aurait pas joué chez nous, mais le coût du stade Vélodrome est de l’ordre de 300 000 euros, précise-t-elle. On s’est ensuite retourné vers Cannes en se disant que c’était une solution financière la moins lourde pour le club. La première difficulté, c’est donc de savoir où on peut jouer. La deuxième, c’est la sécurité. Quand on a contacté le préfet pour lui faire part de cette solution, c’est ce qu’il a mis en avant. Notamment par rapport aux ultras marseillais et niçois. »

Le préfet des Alpes-Maritime a en effet indiqué que la sécurité de la rencontre entre Cannet et Marseille serait à la charge du club. Impossible donc car le coût serait exorbitant. « Si on avait tiré n’importe quel autre adversaire on aurait pu jouer dans notre stade Maillan, assure Christian Lopez sur France Bleu Azur. La préfecture ne veut pas voir les supporters de l’OM dans les Alpes-Maritimes. Elle n’a qu’à les interdire de déplacement. »

Le stade Louis II, la dernière solution ?

« On nous propose de jouer à Martigues ou à Istres » indique Michèle Tabarot, comme nous l’indiquions samedi matin. Or le stade Francis-Turcan de Martigues et le stade Parsemain de Fos-sur-Mer ne sont pas les solutions privilégiées… en sachant que c’est proche de Marseille et que la sécurité sera aussi à la charge du club. « La situation est désespérante » déplore la députée des Alpes Maritimes. Concernant le stade Louis II de Monaco, « la porte n’est pas fermée mais les services de sécurité de la Principauté ne semblent pas vraiment emballés par l’idée ».

Il n’y a donc pas de solution pour l’instant. Mais les services de la FFF sont en contact permanent avec les deux clubs afin de trouver la meilleure solution possible pour la bonne tenue du match.

SHARE