Ancêtre du Red Star, l'Olympique Pantin a remporté la première coupe de France.
Ancêtre du Red Star, l'Olympique Pantin a remporté la première coupe de France. (Photo libre de droits)

Les premiers matches de la coupe de France de football se sont déroulés il y a tout juste 100 ans, le 7 octobre 1917. 

Octobre 1917. La Première Guerre Mondiale fait rage dans l’Est et le Nord de la France. Plus d’un million de Sammies, les soldats américains, viennent de poser le pied sur le sol français, installant des camps autour de Nantes et de La Rochelle. C’est dans cet environnement hostile que vont pourtant se jouer les premiers matches de l’histoire de la coupe de France de football, le dimanche 7 octobre.

Cette nouvelle compétition a été créée le 15 janvier 1917 par le Comité français inter-fédéral (CFI), ancêtre de la Fédération Française de Football, afin de réunir tous les clubs qui se répartissent dans quatre fédérations : l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), la Fédération gymnastique et sportives des patronages de France (FGSPF), la Ligue de football association (LFA) et la Fédération Cycliste et athlétique de France (FCAF). Elle porte le nom de coupe Charles-Simon en hommage au fondateur du CFI, tombé au champs d’honneur à Ecurie (Pas-de-Calais) en 1915.

Trois équipes anglaises engagées pour cette première édition

Article paru dans Ouest-Éclair le 7 octobre 1917

Parmi les 48 clubs engagés dans cette première coupe de France, certains existent encore aujourd’hui sous leur nom initial. C’est le cas de la Tour d’Auvergne de Rennes, l’Olympique Marseille, l’AJ Auxerre, l’UA Cognac, le Racing Club de France, l’AS Brestoise, Le Havre AC, le FC Lyon, le Lyon Olympique Universitaire (même si une scission a donné naissance à l’Olympique Lyonnais en 1950), le Stade Rennais, l’USA Clichy ou encore le Stade Français et les Cadets de Bretagne, deux clubs qui ont exclusivement des équipes jeunes aujourd’hui.

Ce 7 octobre 1917, quinze matches ont eu lieu puisque la rencontre entre l’Olympique de Marseille et l’Herculis de Monaco – ancêtre de l’AS Monaco – ne s’est pas joué. La particularité de cette première édition est la participation de trois clubs anglais : London County FC, International SC et British Aviation FC. Ce dernier sera disqualifié malgré sa victoire contre le CA Vitry car il n’est pas un club français.

Ces premiers matches sont plutôt bien suivis par la presse et notamment l’Auto (ancêtre de l’Equipe) ou encore Ouest-Eclair (ancêtre de Ouest France) qui donnent quelques compositions d’avant-match, même si celles-ci sont difficiles à déterminer puisque les joueurs peuvent partir à tout moment pour rejoindre le front. Les seize qualifiés de ce premier tour ont ensuite affronté seize clubs exempts le 4 novembre 1917. Et cette première coupe de France a été remportée par l’Olympique Pantin face au FC Lyon (3-0) au stade de la rue Olivier-de-Serre qui n’existe plus aujourd’hui.

PARTAGER