Il va y avoir du changement à Tours durant la trêve... entre l'entraîneur et plusieurs joueurs.
L'effectif du Tours FC va être complètement chamboulé à l'intersaison.. (Photo Lisa Paquereau)

Avec la relégation en National 2, ce qui induit la perte du statut professionnel et donc du centre de formation, le Tours FC va devoir se réinventer.

L’avenir du Tours FC est sur toutes les lèvres. Lundi soir, c’est le conseil de Tours Métropole qui a évoqué le sujet. Comme le rapporte le site info-tours.fr, un élu EELV ‘Europe Ecologie Les Verts) a proposé que la subvention de 271 000 euros versée au club soit redirigée vers le football amateur. Le Maire de Tours, Christophe Bouchet, lui a rétorqué que ce n’était pas dans les compétences de la collectivité.

La veille, l’ancien président de l’Olympique de Marseille avait évoqué le TFC auprès de France Bleu. « Depuis des années, ce club était devenu un peu hors sol par son management, il n’avait plus la connexion avec le territoire et les choses se sont délitées sur tous les plans, le sponsoring, le sportif, l’accompagnement des forces politiques et économiques. Si l’actionnaire majoritaire (Jean-Marc Ettori) veut rester, s’il ne trouve pas des moyens intelligents de partager avec le territoire, ça ne marchera pas, aujourd’hui comme demain ! » Ambiance !

Le premier magistrat de la Préfecture d’Indre-et-Loire a néanmoins indiqué que Le stade de la Vallée du Cher « pourra continuer à être utilisé par le Tours FC, là-dessus il n’y a aucun débat » tout en précisant que « si des repreneurs se font connaître, j’accompagnerai le projet de mon écoute et de mon expérience du football professionnel ». Pas sûr que jean-Marc Ettori soit de cet avis…

A la Ligue du Centre Val de Loire, l’avenir du Tours FC est aussi scruté de près. « On a un peu peur de la suite car le club a perdu son statut professionnel et son centre de formation qui avait des joueurs de qualité, nous a confié Antonio Teixiera, le président de l’instance régionale. Il y a beaucoup de choses qui se disent. Quel est le trou financier du club ? Que va faire le président Ettori ? Pour l’instant, on est un peu dans l’expectative. »

Tous les yeux sont donc fixés sur Jean-Marc Ettori qui n’avait pas caché l’an dernier qu’il ne passerait pas sa vie à Tours, que si un chèque certifié arrivait sur son bureau, il réfléchirait. Sauf que son club était en Ligue 2 à ce moment-là… aujourd’hui, c’est une autre histoire !


PARTAGER