Laure Flessel (ici avec Didier Deschamps et Noël Le Graët) souhaite réduire les subventions publiques aux clubs.
Laure Flessel (ici avec Didier Deschamps et Noël Le Graët) souhaite réduire les subventions publiques aux clubs. (Photo Aurélien Durand - FFF)
Bannière stages Louza

Jeudi dernier, la Ministre des sports a expliqué devant le Sénat que l’Etat comptait se dégager du sport amateur dans les prochains mois. Ce n’est pas une bonne nouvelle.

« Ce n’est pas le rôle de l’Etat de financer durablement les clubs ! » Laura Flessel n’a pas mâché ses mots lors d’une intervention au Sénat, le jeudi 19 juillet. La Ministre des sports a en effet expliqué avoir « engagé une réforme profonde de la gouvernance du sport français qui va conduire à une mutation économique du modèle sportif ».

Si certaines Fédérations risquent de voir leurs subventions fondre comme neige au soleil, les clubs aussi vont être touchés. En 2018, le budget du CNDS a d’ailleurs été largement raboté avec plus de 100 millions d’euros en moins… ce qui a eu un impact très important sur les emplois aidés !

« Le changement doit avoir lieu vers un modèle économique moins dépendant aux fonds publics, a ajouté Laura Flessel. L’Etat accompagnera les acteurs associatifs dans cette période de transition. D’où l’objectif de libérer une enveloppe de 5,6 millions d’euros en soutien aux clubs en difficulté. » C’est à dire une miette de pain…

Cela confirme donc notre dossier de la semaine dernière sur la nécessité d’un changement du finacement des clubs de football amateur. Vous pouvez d’ailleurs le consulter en intégralité en cliquant sur la photo ci-dessous.

SHARE