Avec l’augmentation des cas de Covid-19, le Gouvernement a décidé de réduire la validité des tests PCR à partir du lundi 29 novembre.

Depuis la mise en place du Pass sanitaire, de nombreux “footeux” non vaccinés pouvaient valider leur Pass sanitaire en réalisant des tests PCR tous les trois jours puisque ceux-ci étaient valables 72 heures. Mais le Gouvernement a décidé de modifier les règles à partir du lundi 29 novembre. Les tests PCR seront désormais valables seulement 24 heures.

Ce qui induit que les licenciés non vaccinés devront réaliser un test PCR à chaque fois qu’ils voudront pénétrer dans une enceinte sportive, que ce soit pour un entraînement ou un match. Ce qui ne va pas être sans poser de problèmes, notamment pour certains joueurs qui ne souhaitent pas faire le pas vers la vaccination.

Le Pass sanitaire va aussi évoluer ces prochains mois. « A compter du 15 décembre, le Pass sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois après l’infection ou après la dernière injection, a expliqué Olivier Véran, le Ministre de la santé. Et à compter du 15 janvier ce Pass sanitaire de tous les autres publics, c’est-à-dire les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans ce délai qui reste inchangé de sept mois après la dernière injection. »

Il va donc être indispensable que tous les plus de 18 ans se fasse injecter une nouvelle dose de vaccin afin de garder leur Pass sanitaire en 2022. Ensuite, le masque va redevenir obligatoire en intérieur donc dans tous les club-houses ou espaces d’accueil fermés. Les Préfets auront la possibilité de rendre le masque obligatoire dans les lieux accueillant du public comme les ERP.

SportEasy et Footamateur.fr sont heureux de vous avoir proposé cet article

SHARE