Terrain JS Lure
Le terrain de la JS Lure en Haute-Saône. (Photo DR)

Alors que des terrains ne peuvent plus être arrosés un peu partout en France, le début des compétitions sera vraisemblablement perturbé par la sécheresse.

Ce vendredi matin, le gouvernement a mis en place une cellule interministérielle de crise à cause de la sécheresse qui sévit depuis de nombreuses semaines un peu partout en France. De nombreux départements sont en effet en niveau 4 crise. L’arrosage des terrains de sport est donc interdit sauf ceux qui sont de portée nationale et internationale.

« Je ne suis pas inquiet pour nos clubs nationaux, mais on pourrait être impacté sur le premier tour de coupe de France fin août » assure Didier Esor, le président de la Ligue des Pays de la Loire, une des régions les plus impactées par la sécheresse. Car les clubs de Ligue et de District sont déjà impactés depuis le début de l’été. Et l’interdiction d’arroser les terrains dans les départements classés niveau 4 ne va pas améliorer la situation.

L’Ouest et le Centre particulièrement touchés par la sécheresse

C’est le cas de la JS Lure, en Haute-Saône, où l’arrêté préfectoral interdit depuis ce vendredi l’arrosage des terrains. « Notre terrain d’honneur n’est pas dans un très bon état mais on n’en a pas d’autre, explique un dirigeant du club. Il faut espérer que ça va s’améliorer avant le premier match de Régional 1 le 3 septembre. »

En Loire-Atlantique, certaines communes ont déjà stoppé l’arrosage depuis le début du mois de juillet. « La mairie ne nous aide déjà pas trop en temps normal mais là c’est devenu catastrophique, souligne un président de club qui préfère rester anonyme. Ça m’étonnerait qu’on puisse jouer le 1er tour de la coupe de France le 28 août. »

En Bretagne, le problème est aussi latent. « Il y a de grande chance que les terrains soient trop dangereux pour reprendre la compétition fin août » assure un dirigeant de club du Morbihan. L’Ouest et le Centre de la France sont d’ailleurs particulièrement touchés selon Propluvia, le site d’information de la sécheresse du gouvernement. Et notamment la Vendée, les Deux-Sèvres, le Limousin et la Corrèze. Etant donné les prévisions des quinze prochains jours, la situation ne risque pas de s’améliorer.

La carte de la sécheresse au 5 août

Légende : Vigilance / Alerte / Alerte renforcée / Crise

SHARE