Football
(Photo Philippe Le Brech)

Depuis ce vendredi minuit, la période normale des mutations est terminée. Les conditions de changement de club sont désormais plus compliquées.

Le 16 juillet à 00h00, la période dite « normale » de mutation s’est terminée. Un licencié peut toujours changer de club mais les conditions ne sont plus les mêmes. A partir d’aujourd’hui, pour changer de club, il faut obtenir l’accord du club quitté. Ce qui n’est pas le cas – hors problèmes particuliers comme un non-paiement de la précédente licence – dans le cadre de la période de mutation « normale ». En cas de refus de changement de club, il faudra passer par la commission régionale compétente pour obtenir ce fameux sésame.

Le licencié qui souhaite changer de club sera donc désormais considéré comme muté pour un an. Par exemple, pour un changement de club le 15 août le licencié aura le cachet de muté « hors période » jusqu’au 30 juin 2022. S’il resigne dans le même club, il sera toutefois considéré comme muté jusqu’au 14 août 2023. Avant de signer dans un nouveau club, il est nécessaire de demander combien de mutés « hors période » celui-ci a dans son effectif car deux seulement sont acceptés sur une feuille de match, et un seul dans les catégories jeunes (U12 à U18) avec le nouveau règlement voté lors de l’assemblée fédérale de Nice.

Un cas particulier pour ne pas être considéré comme muté

Mais attention, il faut aussi savoir que le règlement indique que « chaque saison, les joueurs amateurs peuvent changer de club au maximum deux fois dans la même pratique ». Un joueur qui a fait une demande de licence dans un club depuis début juin peut très bien faire une demande dans un autre club jusqu’au 31 janvier. Mais si c’est le cas, il ne pourra plus changer avant juin 2023.

Il existe néanmoins un cas particulier (article 63 des règlements généraux) pour changer de club après le 16 juillet sans être considéré comme muté si le licencié vient d’un club dissous, radié, en non-activité totale ou en non-activité partielle constatée en début ou en cours de saison dans la catégorie d’âge à laquelle le joueur appartient. Par exemple, un jeune joueur peut changer de club si son club ne possède pas d’équipe dans sa catégorie d’âge. Mais il aura une restriction de participation uniquement dans sa catégorie d’âge.

SportEasy et Footamateur.fr sont heureux de vous avoir proposé cet article

SHARE