Les rencontres de National 3 sont maintenues ce week-end. (Photo Philippe Le Brech)

Le Bureau de Direction de la Ligue de Bretagne, réuni en séance exceptionnelle, a décidé de maintenir l’ensemble de ses compétitions (herbe et futsal).

Malgré la présence d’un foyer de Covid-19 (Coronavirus) dans le Morbihan, la Ligue de Bretagne n’a pas souhaité céder à la panique ni à la psychose. Le bureau de direction de l’instance régionale s’est réuni ce jeudi en séance exceptionnelle afin d’évoquer le sujet. Et la décision est le maintien de toutes les compétitions « à l’exception des communes (« Clusters ») du Morbihan ».

Les Clusters en question sont Crach, Auray, Brec’h Carnac et Saint-Pierre Quiberon. Sur ces communes, « les entraînements et les matchs régionaux et départementaux sont interdits à domicile comme à l’extérieur ». Concernant les matchs qui ont lieu dans les autres endroits du Morbihan, ils doivent tous avoir lieu à huis-clos. Aucun spectateur de doit être présent. Les journalistes doivent pouvoir montrer une carte professionnelle ou une accréditation de la saison en cours.

Le reste est le changement de protocole déjà préconisé la week-end dernier. « Pour faire suite à la recommandation de M. Olivier Véran, Ministre des solidarités et de la santé, d’éviter la poignée de main , la Ligue et ses Districts préconisent de modifier le déroulement du protocole d’avant-match et d’après-match pour l’ensemble des compétitions. Les joueurs(ses) et les acteurs du jeu sont donc invités à ne plus se serrer la main après la présentation des équipes ainsi qu’à la fin de la rencontre. »

A lire : Les matchs à huis-clos, les réactions des clubs du Morbihan

PARTAGER