Cholet-Sedan
Cholet - Sedan (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Avec le passage d’une Ligue 1 et d’une Ligue 2 à 18 clubs au lieu de 20 entre 2023 et 2024, le championnat de National va également connaître une révolution.

Ce n’est un secret pour personne. La Ligue 1 et la Ligue 2 vont connaître une énorme transformation d’ici deux ans. Le 3 juin dernier, l’Assemblée Générale de la LFP a adopté le passage de 18 clubs au lieu de 20 pour ces deux championnats professionnels d’ici la saison 2023-2024. Mais un autre changement majeur va avoir lieu. À la suite de cette décision, le championnat de National va également être impacté avec la création d’une Ligue 3 professionnelle.

À l’issue de la saison 2023-2024, quatre équipes de Ligue 2 descendront en National pour, à l’inverse, deux montées dans l’antichambre du football professionnel. De quoi pousser le Président de la Ligue de Football Professionnel, Vincent Labrune « à travailler avec la FFF sur la création d’une troisième division professionnelle », précisant « avec la Ligue 2 et le National, nous devons promouvoir le football des territoires ».

« La Ligue 3 sera forcément officialisée en 2024 ! »

« La Ligue 3 sera forcément officialisée en 2024. Ce n’est plus dans les cartons, c’est officiel ! » Sur les ondes de Radio VFM, Gilbert Guérin, président de l’US Avranches, depuis 1988 se montre dithyrambique sur le sujet. Si certains dirigeants de National bossent sur cette thématique depuis cinq ans, ce projet va enfin aboutir pour des raisons économiques.

« C’est une question de gros sous. Pourquoi, la Ligue 1 va être réduite à 18 clubs ? Parce que cela fera plus d’argent, détaille, l’Avranchinais. On va récupérer 10% d’argent en plus. Et puis la télévision n’a pas forcément envie d’un Troyes – Clermont, ce qui intéresse c’est PSG – Marseille. Je le tiens de la bouche de Vincent Labrune avec qui je m’entends très bien. »

Vers une réforme des championnats nationaux également ?

Avec la professionnalisation du National, les acteurs actuels de ce championnat devront batailler ardemment pour pouvoir espérer participer à cette aventure. « Il y aura six descentes en National, durant deux ans de suite, c’est terrible ! Donc sur ces 18 clubs, ils resteraient entre cinq et six équipes amateures. On espère en faire partie. »

Le Stade Briochin aussi. Mais des questions demeurent sur le statut de cette future Ligue 3. « Il faut savoir quelles vont être les contraintes supplémentaires pour les clubs et les moyens financiers qui seront mis à disposition » concède Guillaume Allanou, le président du club breton. Cette nouvelle donne va aussi obliger la FFF à revoir la pyramide des championnats de National 2 et de National 3 comme nous l’avions expliqué au mois de décembre.

SHARE