Photo football
Photo Adobe Stock

A Alençon, la justice a condamné une joueuse à indemniser une adversaire à qui elle avait cassé le nez lors d’un match de District.

Le 18 octobre 2020, le derby entre l’AS Courteille et l’US Alençon – en championnat féminin seniors à 8 – n’avait pas été à son terme à la suite de la blessure d’une joueuse de l’équipe visiteuse. Comme le rapporte Ouest France, la capitaine de l’US Alençon avait reçu un coup au visage à la 75e minute. Le nez en sang, elle avait été transporté au centre hospitalier intercommunal de la Préfecture de l’Orne. Verdict : une fracture avec déplacement de la cloison nasale occasionnant cinq jours d’incapacité temporaire totale (ITT).

Si le District de l’Orne n’a pas sanctionné la joueuse fautive de ce geste, elle s’est retrouvé devant la justice ce mercredi 30 juin. « On était épaule contre épaule après un duel pour avoir le ballon, je me suis retournée et ma main est partie, je ne voulais pas la blesser » a expliqué cette joueuse de 35 ans, qui a été exclue par son entraîneur après son geste. Pour la jeune victime de 15 ans, « c’était vraiment un geste volontaire ». Depuis cet incident, elle n’a d’ailleurs jamais repris le football.

La justice plus sévère que les instances du football !

Le Parquet a estimé que la défense de la joueuse de l’AS Courteille n’était pas crédible. « Au football on n’a pas vocation à se servir de ses mains, encore moins pour ce genre de comportement antisportif » a affirmé la procureure Annabelle Guignard. La prévenue a été condamné à une amende de 150 euros mais elle devra aussi verser 2 300 euros à la jeune victime en réparation des préjudices subis.

Au contraire de la justice, c’est juste dommage que la commission de discipline du District de l’Orne ne se soit pas saisie du dossier. Car ce geste tombait sous le coup de l’article 13.3 du barème disciplinaire « acte de brutalité / coup occasionnant une blessure dûment constatée par certificat médical, entraînant une I.T.T. inférieure ou égale à 8 jours » avec une suspension de neuf matchs pour un geste dans une action de jeu.

SHARE