Villefranche - Créteil reporté en Nationzl
Photo Philippe Le Brech

A l’instar du secteur économique, le football amateur va être durement impacté par la hausse des cas de Covid au mois de janvier.

A part dans l’est de la France où la trêve des confiseurs est toujours un peu plus longue, la plupart des clubs amateurs vont retrouver le chemin de l’entraînement la semaine prochaine. Mais la très forte hausse des cas de Covid-19 de ces derniers jours fait craindre le pire. « J’ai déjà une dizaine de joueurs seniors qui sont testés positifs depuis Noël, indique un entraîneur de Régional 1. Je ne pourrais donc pas compter sur eux à la reprise de l’entraînement alors qu’on a un match en retard le 8 janvier. Ce n’est pas simple à gérer. »

Depuis quelques jours, nous avons reçu des dizaines de témoignages dans ce sens. « On se demande si on va pouvoir jouer au mois de janvier » nous a d’ailleurs confié un président de District. « A partir de 4 nouveaux joueurs ou joueuses isolés sur 7 jours glissants, le virus est circulant dans le club, indique le protocole FFF. L’Agence Régionale de Santé (ARS) sera informée et prendra les décisions sur les mesures à prendre pour l’ensemble des joueurs et du staff. Il appartient à chaque club de réaliser le suivi et la comptabilisation des cas positifs amenant à déterminer si le virus est circulant dans le club. »

Le protocole FFF pas valide pour le variant Omicron

Dans une grande majorité des cas, c’est donc un report du match de l’équipe qui présente des cas de Covid. Mais le gouvernement devrait réduire le nombre de jours d’isolement afin de limiter « l’impact sur la société d’une multiplication des contaminations et des cas contacts ». Il est donc probable que le protocole des compétitions soit modifié suivant les nouvelles directives afin de ne pas trop perturber les championnats ces prochaines semaines.

Cependant, l’arrivée du variant Omicron a modifié certaines règles. Si le protocole FFF indique que « la réalisation d’un test diagnostic et l’isolement ne sont donc pas requis pour les personnes vaccinées cas contact », le ministère de la santé précise que « l’isolement obligatoire des cas contact d’une personne contaminée par ce nouveau variant (…) vous devez vous isoler immédiatement pour 7 jours (ou 17 jours si vous partagez son domicile), et ce même si vous êtes totalement vacciné ».

En cas de test positif au variant Omicron, il convient donc de suivre ces recommandations du gouvernement et non celles du protocole de la FFF en attendant les nouvelles mesures d’isolement qui devraient être publiées ce vendredi.

SHARE