Illustration joueur
(Photo Philippe Le Brech)

La FIFA a publié son rapport sur les transferts entre les pays. Chez les amateurs, c’est la France qui trône en pole position.

Depuis juillet 2020, les transferts de joueurs et joueuses amateurs sont enregistrés dans le système de régulation des transferts de la FIFA (TMS). Les données obtenues couvrent donc pour la première fois une année calendaire entière. La saison dernière, 35 367 transferts internationaux pour 17 571 clubs amateurs concernés dans 201 fédérations. Et la France est le pays qui compte le plus de joueurs et de joueuses concernés.

Le Top 10 des nationalités des joueurs par nombre de transferts internationaux est largement dominé par les Français avec 3 318 joueurs et joueuses devant les Anglais (2 200), les Italiens (1 925), les Espagnols (1 503) et les Allemands (1 343). A noter que ces transferts internationaux amateurs concernent principalement des Européens puisque seuls les Etats-Unis et l’Argentine se retrouvent dans ce Top 10. Ça peut paraître étonnant mais il n’y avait aucune nationalité africaine dans le top 25.

La relation France-Belgique, n°1 des transferts internationaux amateurs

Mais alors quels sont les principaux flux de ces transferts internationaux amateurs pour les joueurs et joueuses de l’Hexagone ? Ce sont logiquement des pays limitrophes : la Belgique (516), la Suisse (501), le Luxembourg (362) et Allemagne (318). A noter que dans l’autre sens, 314 joueurs ou joueuses belges ont signé dans un club français la saison dernière.

Depuis juillet 2020, 2 064 clubs amateurs français ont recruté un joueur ou une joueuse en provenance de l’étranger, ce qui représente la troisième position derrière l’Allemagne (5 122) et l’Espagne (3 360). Dans le sens inverse, 2 532 clubs amateurs français ont vu un joueur ou une joueuse partir vers un club étranger. Encore une fois derrière l’Allemagne (2 651) mais devant l’Angleterre (1 853), l’Espagne (1 646) et l’Italie (1 616).

Ces transferts internationaux amateurs touchent principalement des joueurs ou joueuses de 18 à 23 ans (15 648), devant les 24 à 29 ans (9 299) et les moins de 18 ans (5 651). Il est nécessaire de préciser qu’ils ont aussi été facilités par un assouplissement du règlement de la FFF voté en juin dernier puisque le délai de délivrance du Certificat International de Transfert (CIT) est passé de 30 jours à 7 jours.

SHARE