Supporters FC Nantes
Les supporters du FC Nantes lors de la demi-finale contre l'AS Monaco. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

De très nombreux clubs amateurs qui jouent samedi et dimanche vont avoir des problèmes d’effectif à cause de la finale de la coupe de France.

« Je pense que j’aurais dû demander à jouer notre match en lever de rideau de Nantes – Nice car j’ai plus de joueurs là-bas qu’avec nous samedi ! » Cette remarque a été faite par Eddy Capron ce vendredi sur les réseaux sociaux. Entraîneur de l’AS Sautron (National 3), l’ancien défenseur des Canaris va en effet être privé de nombreux joueurs samedi pour son match à La Châtaigneraie. Si son équipe est déjà reléguée en Régional 1, ce n’est pas encore le cas de son adversaire vendéen qui joue le maintien.

De nombreux clubs de la région nantaise vont d’ailleurs être impactés tout le week-end à cause de la finale de la coupe de France. « J’étais invité au stade de France mais je ne vais pas pouvoir y aller, regrette Alban Atonatty, l’entraîneur de l’USSA Vertou qui joue à Saumur, équipe en course pour la montée en National 2 avec La Roche VF. J’étais déçu mais je serais aussi bien à Saumur (sourire). En revanche, on est impacté sur nos trois équipes seniors (N3, R1 et R3). » Saint-Philbert-de-Grandlieu, la troisième équipe de Loire-Atlantique qui évolue en National 3, a pu s’organiser.

« Important de pouvoir vivre et partager ces moments ! »

« Le fait qu’on joue au Mans a été décisif car on est sur la route entre Nantes et Paris, explique Baptiste Casanova, l’entraîneur philibertin. J’ai appelé le coach manceau et il a compris la situation. On joue donc samedi à 15 heures et on file derrière au stade de France avec une bonne moitié du groupe ! » Il pourra même suivre les résultats de ses concurrents pour le maintien sur la route vers Saint-Denis !

Si Le Landreau Loroux (Régional 3) ne joue pas samedi, c’est une grande partie des seniors du club qui vont faire le déplacement. « On avait avancé le match de notre équipe C afin d’anticiper le manque potentiel de joueurs, précise Nicolas Ménard, l’entraîneur de l’équipe fanion et responsable senior. On espère juste pouvoir maintenir notre équipe D en D5. Car en cas de victoire nantaise, certains pourraient rester jusque tard dans la nuit à Paris (rire). Mais la passion du foot prend le dessus, c’est aussi quelque chose d’important de pouvoir vivre et partager ces moments ! »

Un club de Haute-Saône aussi impacté !

Samedi soir, plusieurs clubs de Régional 1 vont être impactés par cette finale de coupe de France. Comme Orvault SF, deuxième du groupe B qui reçoit le leader La Roch ESOF, ou la JSC Bellevue, troisième du groupe A, qui peut encore espérer terminer meilleur deuxième avec l’accession en ligne de mire. Mais ce ne sont pas que les clubs de la région nantaise qui seront amoindris. Et c’est même à l’autre bout de la France qu’on retrouve un club en difficulté : le Vesoul Racing Club.

Ce petit club de Haute-Saône, qui évolue en Départemental 3, doit en effet jouer un match en retard. « On est onze avec moi qui n’ai pas joué un match de la saison, rapporte le président Julien Rivet. Il n’y avait pas de match prévu ce week-end mais il y a eu un report (les matchs des 2 et 3 avril reportés à cause des chutes de neige, N.D.L.R.) et le District l’a mis à cette date. En plus, jouer le samedi soir, ça nous arrive que deux ou trois fois dans la saison ! »

Ce sont des dizaines de clubs de tous niveaux qui vont donc avoir des joueurs absents ce week-end à cause de la programmation de la finale de la coupe de France. « Il faudrait que la FFF demande qu’il n’y ait pas de matchs de championnat ce jour-là, souligne Nicolas Teurnier, l’entraîneur de la Saint-Médard de Doulon, club nantais de Régional 3. Car je serai au match avec quatre de mes joueurs et on ne va pas rentrer avant quatre heures du mat pour partir en déplacement vers 11 heures ! » Ça pourrait en effet être une bonne idée !

SHARE