La fin des championnats n’est pas (encore) à l’ordre du jour du Comex

(Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Près de deux millions de licenciés attendent que la FFF prenne une décision officielle sur la fin des championnats. Elle pourrait encore être repoussée.

Mercredi 24 mars, Noël Le Graët tiendra son premier comité exécutif post élection. Dans toutes les Ligues et les Districts, on s’attendait à un ordre du jour qui comprenne la fin officielle des compétitions. Or, ce lundi matin, ce n’est pas (encore) le cas. La Fédération Française de Football pourrait en effet attendre avant de prendre cette décision qui, pourtant, s’impose.

Ce que ne manqueront sûrement pas de rappeler les quatre présidents de Ligue élus au Comex (Eric Borghini, Pascal Parent, Jamel Sandjak et Albert Gemmrich). Car cette attente commence a sérieusement agacer. « Avec les dernières mesures sanitaires, et celles qui peuvent être prises ces prochains jours, il devient nécessaire de prendre une décision » confie un président de District.

Seul le National 2 pourrait reprendre

Avec les dernières décisions sanitaires, et le confinement de plusieurs départements, les entraînements ne sont presque plus possibles pour de nombreux clubs. Tous les acteurs du football amateur – clubs, Ligues et Districts – ne souhaitent donc qu’une seule chose : siffler officiellement la fin du bal. Selon nos informations, seul le National 2 serait encore en capacité de pouvoir redémarrer ces prochaines semaines. Pour la D2 féminine, cela paraît très compliqué.

A ce jour, le football est le seul sport collectif majeur qui n’a pas encore pris cette décision de mettre fin à ses championnats puisque le rugby, le hand, le basket et le volley l’ont déjà acté. « Ça devient un manque de courage politique de la part de Noël Le Graët qui attend encore que le Gouvernement prenne la décision à sa place » peste un autre président de District.

Les présidents de Ligue pourraient d’ailleurs prendre eux-mêmes la décision de fin de leurs championnats sans attendre la Fédération. A un peu plus d’un mois d’une élection à la Ligue de Football Amateur qui devrait s’avérer tendue, cette absence de décision n’est pas forcément une bonne idée.

SHARE