Le Gouvernement n’a pas changé sa décision concernant la fermeture des vestiaires dans les stades. Ce qui n’est pas sans poser de problèmes.

Mercredi dernier, l’USSA Vertou (National 3 Pays de la Loire) et la Saint-Colomban Locminé (National 3 Bretagne) se sont affrontés en match amical. Éloignés de 150 kilomètres, les deux clubs avaient décidé d’organiser leur match à peu près à égale distance à Savenay (Loire Atlantique). Mais la mairie s’est désistée puis plusieurs autres communes ont refusé d’accueillir les deux clubs qui ont tout de même trouvé un point de chute au dernier moment à La Chapelle-des-Marais.

Depuis quelques semaines, de nombreux matchs de préparation ont été annulés ou décalés par faute de disponibilité des installations sportives prévues avec notamment la fermeture des vestiaires. Car comme l’indique l’article 44 du décret du 10 juillet, « les vestiaires collectifs sont fermés ». Pourtant certaines municipalités acceptent d’ouvrir les installations à leurs clubs… alors que d’autres préfèrent ne pas prendre de risques.

La FFF travaille sur le sujet

Un conseil de défense va avoir lieu cette semaine afin de déterminer les règles à suivre après le 15 août. Mais devant la recrudescence des cas de Covid-19, il n’est pas certain que le Gouvernement va assouplir ces règles. Ce qui n’est pas sans inquiéter les instances. « Les championnats et la coupe de France débutent dans quinze jours, ce serait catastrophique si les clubs ne pouvaient pas disposer des vestiaires collectifs » nous a confié un élu régional en fin de semaine.

Des matchs officiels sans vestiaires ? Personne n’ose y penser pour l’instant. Mais c’est une réalité dans certaines régions, comme en Mayenne où certaines collectivités ont interdit l’utilisation des vestiaires jusqu’au 31 août. Alors quid des clubs qui joueront leur tour préliminaire de coupe de France le 23 août ? « On ne va tout de même pas se changer sous un arbre et repartir sans prendre de douche » s’interroge un entraîneur dont l’équipe sera sur le pont ce week-end là.

Selon nos informations, la Fédération Française de Football est en contact avec le Ministère des Sports et les services du Premier ministre afin de travailler sur les modalités de reprise des compétitions. Il faut donc espérer une bonne surprise dans les jours à venir.

PARTAGER