Coupe de France et TV
Photo Philippe Le Brech

Avec la situation sanitaire due à la pandémie de Covid-19, la coupe de France pourrait se jouer sans certaines équipes ultra-marines.

Un tour préliminaire de coupe de France va se jouer dans plusieurs Ligues dès le dimanche 23 août (Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire, Bourgogne Franche-Comté). Mais des clubs pourraient de ne pas jouer la compétition. La situation sanitaire due au Covid-19 touche en effet de manière importante Mayotte ou la Guyane alors que Saint-Pierre-et-Miquelon, dont le représentant doit entrer au troisième tour en Ligue des Pays de la Loire, est aussi en sursis.

En Guyane, le déconfinement sera effectif le 30 août. La Ligue a prévu une reprise de l’entraînement le 10 octobre pour les clubs puis le début de la coupe de France le 31 octobre avec cinq tours à suivre jusqu’au septième tour prévu le 28 novembre avec la finale entre ses deux meilleurs clubs, une nouveauté que le comité exécutif de la FFF a décidé le 18 juillet 2019.

Sauf que le timing pose questions. En effet le Brésil voisin reste un des pays où la pandémie de Covid-19 est la plus active. A ce jour, il n’est donc pas certain que les Guyanais puissent terminer leur programme très serré pour être au huitième tour les 12 et 13 décembre prochains. C’est le même cas pour Mayotte où le virus circule tout de même de façon moins virulente d’après le dernier bulletin de l’agence régionale de santé.

Saint-Pierre-et-Miquelon doit entrer au troisième tour avec la Ligue des Pays de la Loire dès le 20 septembre. Il reste à savoir quelles seront les conditions de voyage entre le Canada, d’où s’envoleront les Miquelonnais, et la Métropole. Surtout que les Etats-Unis sont un des pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 actuellement. Selon nos informations, la Fédération Française de Football reste très attentive à la situation pour ces trois territoires ultra-marins.

PARTAGER